Greg Egan : Axiomatique

Axiomatique
Greg Egan

Traduction de Sylvie Denis, Francis Lustman, Francis Valéry et Quarante-deux
Éditeur : Le Livre de Poche (21 octobre 2009) (506 pages)

—————–
C’est l’année dernière que j’ai entendu parler pour la première fois de Greg Egan. Ce nom fleurit de plus en plus sur les blogs SF présentant Greg Egan comme l’auteur de Science-fiction qu’il faut absolument avoir lu. Quand LadyScar a parlé d’Axiomatique en lecture commune, j’ai décidé de passer le pas.

J’avoue avoir été effrayée lors de la lecture de la première nouvelle « L’assassin infini ». Physique quantique, poussières de Cantor…….Même si j’ai compris dans les grandes largeurs cette nouvelle, je n’ ai pu en  saisir le sens infime. C’est hard pour une première rencontre avec l’auteur mais qu’à cela ne tienne, je m’accroche !

Les autres nouvelles sont heureusement plus facile d’approche. On assiste à profusion d’idées et certaines sont vraiment brillantes. Greg Egan semble préoccupé par des questions épistémologiques (comment savons-nous ce que nous savons ? comment utiliser ce savoir pour comprendre le monde qui nous entoure et nous-mêmes ?, qu’est-ce que l’individualité et possédons-nous toujours notre libre arbitre ? etc) et ça, moi, j’adore.

Par contre, car désolée mais, il y a un mais… Je dois avouer qu’à la fin de chaque nouvelle, j’étais chiffonnée…pas vraiment déçue mais il me manquait quelque chose pour apprécier pleinement les histoires. Pourtant, ces dernières sont toutes écrites et construites à la perfection (c’est net et précis – propre – comme dirait mon prof de musique).
Je vais sûrement me faire des ennemis dans toute la blogosphère et la galaxie mais à aucun moment je ne me suis sentie émotionnellement impliquée dans les histoires racontées. Cette prise de hauteur, voire de froideur dans la narration m’a incommodée.

18 nouvelles aussi diverses que variées. Un véritable panorama de tous les futurs possibles, un bouquet d’avancées technologiques à la sauce philosophique :

  • L’assassin infini : Des univers parallèles modulables à coups de drogues psychiques
  • Lumière des évènements : Nouvelle très philosophique. Si, grâce à votre journal intime, vous connaissiez très exactement votre avenir. Cela aurait-il une influence sur vos propres actions présentes ?
  • La caresse : Conte fantastique qui m’a fait penser a du Maupassant.
  • Eugène : La folie d’un chirurgien voulant créer l’enfant parfait pour un couple qui n’en demandait pas tant.
  • Soeurs de sang : Les dérives du capitalisme… Pas très nouveau.
  • Axiomatique : Seriez-vous tentés de posséder, grâce à un implant, des traits psychologiques jusque là inconnus ? excellente nouvelle sur l’identité.
  • Le coffre-fort : Chaque matin, se réveiller dans le corps d’un autre et prendre sa place pour la journée. Jolie nouvelle mais sacrément prévisible.
  • Le point de vue du plafond : Se prendre une balle et se réveiller à l’extérieur de son corps et s’observer de là-haut, voilà qui n’est pas facile à vivre.
  • L’enlèvement : Se faire dupliquer numériquement, quelle avancée technologique. Les ravisseurs ne sont pas prêts d’être au chômage … Il y a de l’avenir dans les enlèvements !
  • En apprenant à être moi : Encore une histoire d’identité comme Egan adore.
  • Les douves : Pas accroché du tout à cette histoire de viol et d’empreinte ADN.
  • La marche : Ah celle là je vous la conseille ! Le héros arnaque son patron depuis plusieurs années. Ce dernier engage un tueur pour lui faire la peau…Un petit bijou
  • Le p’tit-mignon : Le p’tit mignon, c’est un bébé en kit…Une très bonne nouvelle sur le désir d’être père et les déviances que peuvent amener tous les progrès scientifiques dans une société de consommation détraquée.
  • Vers les ténèbres : Nouvelle assez complexe sur la manipulation espace temps.
  • Un amour approprié : Mettre son cerveau à l’abri chez un hôte pendant qu’on reconstruit son corps. Je m’attendais à plus de blessures psychologiques et questions éthiques pour la femme qui accueille ainsi son mari. Dommage.
  • La morale et le virologue : Vu et revu et franchement ennuyant
  • Plus près de toi : Les cristaux sont de retour…pas pour notre plus grand bonheur…Les déviances de l’homme sont sans limite
  • Orbites instables dans la sphère des illusions : Comment rester intègre alors que tout tend vers une harmonisation des pensées, coutumes et religions ? Ca aurait pu être ma nouvelle préférée s’il y avait eu plus de profondeur dans la psychologie du héros.

Mais partons à présent voir ce que les collègues blogueurs en ont pensé :
Lelf, LadyScar, Anudar,  Isleene, Cachou, Charmante Lova et Guillaume ainsi qu’Efelle et Gromovar qui avaient déjà lu Axiomatique en 2007

 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


—————–
Présentation de l’éditeur

Est-il possible de reproduire dans la réalité des tableaux fantastiques célèbres en créant des chimères ? Une drogue permet-elle de rejoindre
et de joindre tous les possibles ? Le temps qu’on lui reconstruise un corps, un homme peut-il confier au ventre de sa femme le soin d’accueillir son cerveau ? Autant de questions, avec bien d’autres, que Greg Egan, l’auteur de science-fiction le plus éblouissant et le plus novateur de sa génération, soulève dans dix-huit nouvelles toutes plus originales les unes que les autres. L’oeuvre d’un virtuose dont on n’a pas oublié La Cité des permutants, L’Enigme de l’univers, Isolation et Téranésie, publiés dans la même collection.

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

35 Comments on this post

  1. Pour l’instant les avis sont très partagés autour de « la morale et le virologue » !

    Guillaume44 / Répondre
  2. Pour l’instant les avis sont très partagés autour de « la morale et le virologue » !

    Guillaume44 / Répondre
  3. Partagés, oui, c’est le mot.
    Voici mon propre compte-rendu : http://grandebibliotheque.blogspot.com/2010/06/axiomatique.html

    Anudar / Répondre
    • Merci, j’ai pu mettre ton lien à jour. comme je te l’ai mis en commentaire, je suis passée à côté des questions de morale. J’ai plus vu le côté implication sur la nature humaine des avancées technologiques

  4. Partagés, oui, c’est le mot.
    Voici mon propre compte-rendu : http://grandebibliotheque.blogspot.com/2010/06/axiomatique.html

    Anudar / Répondre
    • Merci, j’ai pu mettre ton lien à jour. comme je te l’ai mis en commentaire, je suis passée à côté des questions de morale. J’ai plus vu le côté implication sur la nature humaine des avancées technologiques

  5. J’ai éprouvé la même sensation que toi en lisant la première nouvelle, même si ce n’est pas ma première rencontre avec l’auteur.
    Par contre, de mon côté, j’ai été touchée par plusieurs histoires, je n’ai donc pas forcément ressenti cette froideur.

    Cachou / Répondre
    • Oui, ce côté trop observation scientifique m’a gêné quelque peu…de même que le manque de profondeur dans les personnages (enfin parfois)

  6. J’ai éprouvé la même sensation que toi en lisant la première nouvelle, même si ce n’est pas ma première rencontre avec l’auteur.
    Par contre, de mon côté, j’ai été touchée par plusieurs histoires, je n’ai donc pas forcément ressenti cette froideur.

    Cachou / Répondre
    • Oui, ce côté trop observation scientifique m’a gêné quelque peu…de même que le manque de profondeur dans les personnages (enfin parfois)

  7. Comme toi je n’ai jamais vraiment impliqué dans les histoires, également a cause de cette froideur que j’ai ressentit dans les textes ^^

    Charmante Lova. / Répondre
  8. Comme toi je n’ai jamais vraiment impliqué dans les histoires, également a cause de cette froideur que j’ai ressentit dans les textes ^^

    Charmante Lova. / Répondre
  9. Pas encore attaqué celui ci, vu que je prends un malin plaisir a faire durer « Radieux » juste pour le déguster plus longtemps. Mais cela viendra en son temps c’est une certitude.

    El Jc / Répondre
    • Et de mon côté, j’attends vos avis sur Radieux pour voir s’il y a plus d’humanisation dans le récit 🙂

  10. Pas encore attaqué celui ci, vu que je prends un malin plaisir a faire durer « Radieux » juste pour le déguster plus longtemps. Mais cela viendra en son temps c’est une certitude.

    El Jc / Répondre
    • Et de mon côté, j’attends vos avis sur Radieux pour voir s’il y a plus d’humanisation dans le récit 🙂

  11. Bien aimé dans l’ensemble mais j’ai tout de même préféré Radieux.

    Efelle / Répondre
  12. Bien aimé dans l’ensemble mais j’ai tout de même préféré Radieux.

    Efelle / Répondre
  13. @Efelle : c’est super encourageant pour nos futures lectures ça, avec Océanique qui a été très distingué aux Etats Unis après… cool ! :p

    Sinon j’ai pris le temps de me pencher sur cette froideur. Et je me rends compte que je m’en tapais un peu des héros (sauf peut être pour Eugène, où ils étaient sympathiques comme tout). Je suis suis plongée dans les réflexions offertes, mesurant les implications morales, mais oubliant un peu l’aventure de cet homme là à ce moment là. Ma façon de lire m’a tout à fait convenu, mais c’est vrai que ça peut freiner l’enthousiasme.
    Je crois qu’on a tous été paumés à la première nouvelle. Perso je n’ai pas essayé de trop comprendre, j’ai laissé couler, puis c’est allé mieux après, tant mieux xD
    Pour le virologue, j’ai bien aimé. Je n’ai pas vraiment lu quelque chose de ce genre avant et c’est surtout pour son comportement après la création du virus que j’ai apprécié la nouvelle, voir les choix qu’il faisait, comment…

    Bref, une bonne lecture ça. Contente de l’avoir faite avec vous 🙂

    Lelf / Répondre
    • J’ai également été ravie. Vous avez tous eu en plus des regards différents sur Axiomatique et c’est vraiment ce que j’aime dans une lecture commune.

      • J’ai eu un peu le même ressenti que toi à la fin de chaque histoire: il en manquait un peu (^_^)
        Mais sinon, j’ai beaucoup aimé le livre, notamment la 1° nouvelle (suis-je la seule? ^^)

        • Hum non je ne pense pas ! j’ai bien aimé aussi mais je ne suis vraiment pas sûre d’avoir tout compris…horrible

  14. @Efelle : c’est super encourageant pour nos futures lectures ça, avec Océanique qui a été très distingué aux Etats Unis après… cool ! :p

    Sinon j’ai pris le temps de me pencher sur cette froideur. Et je me rends compte que je m’en tapais un peu des héros (sauf peut être pour Eugène, où ils étaient sympathiques comme tout). Je suis suis plongée dans les réflexions offertes, mesurant les implications morales, mais oubliant un peu l’aventure de cet homme là à ce moment là. Ma façon de lire m’a tout à fait convenu, mais c’est vrai que ça peut freiner l’enthousiasme.
    Je crois qu’on a tous été paumés à la première nouvelle. Perso je n’ai pas essayé de trop comprendre, j’ai laissé couler, puis c’est allé mieux après, tant mieux xD
    Pour le virologue, j’ai bien aimé. Je n’ai pas vraiment lu quelque chose de ce genre avant et c’est surtout pour son comportement après la création du virus que j’ai apprécié la nouvelle, voir les choix qu’il faisait, comment…

    Bref, une bonne lecture ça. Contente de l’avoir faite avec vous 🙂

    Lelf / Répondre
    • J’ai également été ravie. Vous avez tous eu en plus des regards différents sur Axiomatique et c’est vraiment ce que j’aime dans une lecture commune.

      • J’ai eu un peu le même ressenti que toi à la fin de chaque histoire: il en manquait un peu (^_^)
        Mais sinon, j’ai beaucoup aimé le livre, notamment la 1° nouvelle (suis-je la seule? ^^)

        • Hum non je ne pense pas ! j’ai bien aimé aussi mais je ne suis vraiment pas sûre d’avoir tout compris…horrible

  15. lol!
    Moi non plus, à certaines nouvelles, je n’ai pas tout compris (‘^_^’)

    LadyScar / Répondre
  16. lol!
    Moi non plus, à certaines nouvelles, je n’ai pas tout compris (‘^_^’)

    LadyScar / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

deux × 1 =