Yugo Ishikawa : Sprite tome 1

Sprite tome 1

Yugo Ishikawa

Éditeur : Kazé Editions (12 mai 2011) (208 pages)
genre : Manga / thriller / science-fiction / post-apocalyptique
—————–
Pour continuer ce challenge Fins du monde, j’ai eu envie, à l’appel de l’opération BD de Babelio, de m’essayer au manga post-apocalyptique et je ne suis pas déçue. Ce premier tome se dévore d’une seule traite et fait exploser en vol toutes les idées préconçues que j’avais par rapport à ce genre.

 

Yoshiko, Sû de son petit nom, est une adorable et très serviable adolescente. Elle recopie et apporte ses cours à son ami d’enfance, s’occupe de son oncle qui n’a pas mis le nez dehors depuis une dizaine d’années.
Excellent cet oncle d’ailleurs. Un pur nolife, stéréotype complet du gars accro aux jeux vidéo en ligne.

Sû est toujours accompagnée de ses deux fidèles amies : Miki (très discrète) et Kiriko (qui n’a vraiment pas sa langue dans sa poche). Trio de copines, équilibré et sommes toutes assez classique dans la littérature. Dès les premières pages, on sent que quelque chose d’anormal est en train de se passer. Sû à l’air d’être la seule à observer des flocons noirs tomber sur la ville. Ses amies mettent ça sur le compte de la fatigue et avant de partir se défouler devant un bon karaoké, elles se rendent ensemble au domicile de Shôgo, l’oncle de Sû, qui habite au 42ème étage d’un immeuble de haut standing. Shôgo est dans tout ses états car il vient d’être éjecté de Final Quest 11, son jeu préféré. Dans ce monde virtuel, il était Le capitaine Bront et ce, depuis 10 bonnes années. La déconnexion est brutale et difficile à accepter. Il n’aura pas trop le temps de se morfondre car l’arrivée des filles s’accompagne d’un tremblement de terre suffisamment puissant pour secouer cet immeuble pourtant conçu selon les dernières normes anti-sismique. Ce violent séisme est aussitôt suivi d’un tsunami qui ravage et submerge la ville.

Là s’arrête le côté classique d’un scénario catastrophe. Ce tsunami est fait d’une matière étrange, noire, qui semble recouvrir la ville entière à l’exception de ce 42ème étage. Isolés, certains survivants paniquent et plongent dans cette eau noire, d’autres attendent patiemment les secours et mettent en place un semblant d’organisation. L’oncle de Sû a pour sa part une attitude bizarre, comme s’il savait très exactement de quelle nature était faite cette eau noire et semble être à deux doigts de céder à la panique.

La tension, palpable à chaque nouvelle page, gagne le lecteur. L’histoire qui semblait être si simple au départ, prend à la fin une tournure bien mystérieuse.

Je suis un peu moins enthousiaste pour ce qui est du graphisme. Peu habituée aux mangas, il m’est difficile d’établir une réelle comparaison, mais je suis étonnée de la façon dont les visages sont dessinés. Parfois, seul un rond et deux billes pour les yeux représentent la personne alors que deux cases plus loin, ce même visage est magnifiquement dessiné dans toute sa complexité. J’ai parfois eu également un peu de mal avec la mise en page un peu fouillis.

Malgré ces petits défauts, ce premier tome m’a conquise et je suis curieuse de connaître le tour que va prendre cette histoire. L’oncle, qui apparait bien inutile dans ce premier tome prendra sûrement sa place de leader dans les prochains volumes….Nous verrons 🙂

Le second tome sortira vers le 13 juillet et cette série contiendra 5 volumes.

A voir : la bande annonce de Sprite sur le site de Kazé Editions.

A lire, les avis de Fyrinn,


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

4 Comments on this post

  1. Si ça peut te rassurer, je ne m’y suis jamais fais à la mise en page des mangas… C’est un peu pour ça d’ailleurs qu’après avoir fini péniblement 2 séries, je me suis mis aux animés, et là, c’est que du bonheur 🙂
    D’ailleurs, j’espère que Sprite marchera suffisamment pour qu’ils se décident à le produire en anime (je compte sur toi pour acheter tous les tomes hein! ;)). Et puis, si tu en as marre, je te conseil Death Note ou Hellsing, dans la catégorie des bons mangas, ça se pose là!

    Aliera / Répondre
    • J’en prends bonne note !
      quand à la lecture des mangas, je crains de devoir à nouveau demander l’aide de ma fille pour me réhabituer à cette façon de lire 🙂

  2. Ca a l’air sympa. J’aurais du faire plus attention à l’appel de Babelio, j’aurais peut être participé.

    Tigger Lilly / Répondre
  3. je cherchai justement qq chose de post-apo et voilà 🙂
    j’ai eu de la chance !

    Val / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

deux × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.