Jean-Louis Debré : Quand les brochets font courir les carpes

Quand les brochets font courir les carpes

Jean-Louis Debré

Sélection du Prix des lecteurs du Livre de Poche 2009 : juillet

Je ne sais pas vous, mais pour moi, le titre du dernier polar de Debré est très énigmatique : “Quand les brochets font courir les carpes

Au premier abord, on se croirait dans une fable de La Fontaine. Mais non… Jean-Louis Debré cite tout simplement une phrase de Talleyrand qui aurait affirmé que “La politique est un étang où les brochets font courir les carpes” d’où ce titre assez curieux.

Nous nageons donc dans cet étang avec comme guide Jean-Louis Debré. Et la politique, ses rouages, ses fourberies, ses cercles fermés …, l’ancien président de l’Assemblée connaît bien.

Si vous vous intéressez à ce monde assez panier de crabes, ce livre est pour vous. Il y a des tonnes de clins d’oeil sur des personnages “fictifs” de la politique des 20 dernières années. En dehors de cela, je n’ai trouvé aucun intérêt pour ce polar. Les personnages sont fades l’écriture…hum…Jean-Louis Debré avoue lui-même qu’il n’a pas un très grand talent d’écriture. L’écriture est pour lui un plaisir. Son style n’est pas franchement mauvais mais il ne marque pas les esprits.

Côté intrigue, c’est sortez les grosses ficelles et tant pis pour les incohérences et non-sens 😉

Vous l’aurez compris, ce très court roman est sommes toutes assez laborieux et je n’ai malheureusement pu empêcher quelques bâillements et endormissements furtifs. Je me serais crue à l’Assemblée nationale…dommage

Pour suivre…l’avis de Chris

 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


—————–
Présentation de l’éditeur

Dans les jardins du Palais-Royal, une jeune femme oublie un document sur une chaise. Le narrateur l’aurait bien suivie pour le lui remettre, trouvant là un prétexte idéal pour entamer la conversation : Mais un homme s’en empare et disparaît. Rien d’extraordinaire sauf que, quelques jours plus tard, la mystérieuse inconnue entre au gouvernement et fait parler d’elle… Fort de sa connaissance des coulisses de la politique, l’ancien président de l’Assemblée nationale invite à suivre son héros, professeur de collège, dans les allées du pouvoir et dans leurs bas-côtés. Dans ce nouveau roman policier de Jean-Louis Debré, la fiction a du mal à cacher certaines réalités à faire froid dans le dos.

—————–
Présentation de l’auteur
Jean-Louis Debré, Président du Conseil Constitutionnel est aussi écrivain à ses heures perdues. Quand les brochets font courir les carpes est son troisième roman.

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

3 Comments on this post

  1. Je crois volontiers que JLD n’est pas un talentueux auteur de polar, peut-être son histoire à grosses ficelles est elle proche de la réalité justement, d’où le manque de finesse ?
    En tous cas, remplacé par un psychopathe à la mairie d’Evreux c’est un maire regretté …

    fersenette / Répondre
  2. Bon je ne serais pas allée de moi-même vers un polar écrit par Debré (et en plus, je ne suis pas très “politique”). Du coup, ton billet conforte mon opinion.

    Restling / Répondre
  3. A vrai dire moi non plus Restling 😉

    valunivers / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

3 × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.