Laurent Guillaume : Mako

Mako

Laurent Guillaume

Dans une voiture banalisée, Makovski dit Mako, roule avec ses deux collègues dans les rues sans âme d’une quelconque banlieue. Son regard perce le ciel à la recherche des étoiles.

Le son de la radio le tire de sa rêverie : une alarme a retenti dans une école du quartier. Mako baisse la vitre, sort le gyrophare et sourit…les affaires reprennent.

Il s’attend à prendre des voleurs en flagrant délit d’effraction, leur courir après et les amener au poste. Un peu d’action quoi ! Mais, arrivé le premier sur les lieux, il tombe sur un homme en plein acte de viol avec violence envers une jeune femme. Cette dernière est prostrée. Son esprit s’est réfugié loin, très loin, là où plus rien ni personne ne peut l’atteindre. Elle est complètement terrorisée et ne comprend pas que c’est son sauveur qui s’approche d’elle pour la rassurer. Lili pousse alors un cri inhumain. Mako baisse la main qu’il avait tendu et murmure “Trop tard…putain trop tard”.

Le lendemain matin, la jeune femme décide de ne pas porter plainte. Le kosovar Vidic Vloran sera mis en examen puis relâché en attendant son procès. Pour Mako, c’est impensable de laisser partir un tel criminel. Et qui pensera à la sécurité de Lili ? Pour lui, l’affaire n’est pas terminée.

Ce polar est tout simplement brillant. Le héros, Mako, est un loup solitaire. Flic au passé très lourd, il me fait penser dès le début de ma lecture, au célèbre héros de Michael Connelly (Harry Bosh). Bourru et attachant ; tranchant et tendre à la fois il ne respecte aucune règle, aucune hiérarchie. Pour lui, la justice prévaut sur tout. Ce héros là, on a vraiment du mal à le quitter à la fin du livre.
C’est un excellent polar où l’histoire, le langage et les comportements, correspondent bien à la réalité. Le sujet est largement maîtrisé. Laurent Guillaume fait sûrement parti de « la maison » ou en a une grande connaissance. Chaque mot, chaque phrase a été étudiée pour un impact maximum.

Mako fait parti de la sélection des romans policier pour le prix VSD du polar 2009.
Mon plus grand souhait aujourd’hui est que Laurent Guillaume soit publié. Le grand public ne peut passer plus longtemps à côté de cet écrivain. Le style est bien maîtrisé et d’un niveau largement supérieur à ce que j’ai pu lire quelques fois avec des écrivains confirmés.

Je croise les doigts !!
Edit mars 2009 :

MAKO a reçu le Prix VSD du polar : Coup de Coeur de Frédéric Beigbeder (Président du Jury) ! Je vous conseille vraiment de vous le procurer de toute urgence
 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

5 Comments on this post

  1. J’ai eu le plaisir aussi de lire le manuscrit de Mako et comme vous j’ai été bluffée par cette écriture vraie, vive et prenante.

    Je suis ravie de son édition et du prix obtenu !

    Delph / Répondre
  2. J’espère avoir encore de nombreuses et belles surprises telles que MAKO !
    quel choc cette lecture !
    Je suis en train de visiter ton blog ! une vraie petite pépite aussi 🙂

    Val / Répondre
  3. Votre souhait est réalisé au-delà de toute espérance: ce titre a paru en Livre de Poche. Je suis en train de le lire… en vue d’un prochain billet sur mon blog. Et j’aime bien…!

    DF / Répondre
  4. @DF : cela fait vraiment chaud au coeur ! La suite (Le roi des crânes) est sortie en février dernier J’ai à nouveau eu la primeur de le lire : https://www.valunivers.fr/2010/01/laurent-guillaume-le-roi-des-cranes/

    Val / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix + 16 =