Equilibrium réalisé par Kurt Wimmer

Equilibrium

Réalisé par Kurt Wimmer

Acteurs : Christian Bale, Emily Watson, Taye Diggs
Genre : Science fiction , Thriller , Action
Durée : 01h47min
Année de production : 2002

—————–
Mais je suis pauvre, je n’ai plus que mes rêves.
J’ai déroulé mes rêves sous tes pieds.
Marche doucement car tu marches sur mes rêves.

Equilibrium, Recteur Partridge à Recteur John Preston.

Ca commence fort hein ? allez je ne résiste pas à vous mettre les vers en anglais. Ils ont quand même plus de poids :

But I, being poor, have only my dreams;
I have spread my dreams beneath your feet;
Tread softly because you tread on my dreams…

La 3ème guerre mondiale n’a laissé que ruines et pour prévenir toute envie de récidive, l’homme a inventé Le prozium. Grand filtre magique, nouvel opium du peuple, ne laissant remonter à la surface le moindre petit sentiment.

Dans ce nouvel ordre humain, tout ce qui peut aider à faire resurgir des émotions, (un livre, un bel objet, un tableau…), est banni. Prendre sa dose de prozium est obligatoire. Celui qui l’oublie est considéré comme un rebelle et condamné à mort. Pour les arrêter et détruire tout ce qui pourrait faire naître à nouveau des sentiments existent des ecclésiastiques sorte de guerriers d’élite spécialisés dans les arts martiaux.

John Preston incarné par Christian Bale est l’un d’entre eux. Un matin, son ampoule de prozium se casse. Il n’a pas le temps d’aller l’échanger. Rapidement, c’est à dire moins d’une heure après (sic) Bale commence à ressentir le monde autour de lui.

Le jour même, il arrête une jeune femme accusée de ne plus prendre son prozium et de cacher chez elle des objets interdits. Cette femme l’aidera à prendre conscience de ce que veut dire le mot vivre :

– J’ai une question à vous poser : Pourquoi êtes-vous en vie ?
– Je suis en vie … je vis, pour sauvegarder la continuité de cette grande société. Pour servir Libria.
– Vous tournez en rond. Vous existez pour continuer votre existence. Où est l’intérêt?
– Où est l’intérêt de votre existence ?
– Dans ce que je ressens. Comme vous n’avez jamais connu ça, vous pouvez vous en passer, mais c’est aussi vital que respirer. Et si je vis sans ça, si je vis sans amour, sans colère, sans chagrin, mon coeur n’est qu’une horloge qui fait tic-tac

Equilibrium, Mary O’Brian à l’agent John Preston.

Dommage, la mise en scène est sacrément faiblarde. Comme vous aurez remarqué, ce scénario inspiré de nombreux films SF :

  • La formule drogue médicamenteuse pour Le meilleur des mondes,
  • les costumes et la mise en scène à la Matrix ou encore,
  • destruction de tout ce qui à trait à la culture à la Fahrenheit 451.
  • Ajouter la surveillance constante du peuple hommage à 1984 !

J’ai même ri lors d’une scène de combat à la matrix. A parer ainsi les balles de ses adversaires, il n’y a qu’une solution ! John Preston est invincible..c’est Dieu 🙂

Equilibrium est malgré tout un bon divertissement SF avec des dialogues marquants et un visuel intéressant. La désensibilisation humaine, piste adorée par la science fiction comme remède contre la violence est assez bien retranscrite ici. Dans le registre de l’émotion affichée ou rentrée, le travail de Christian Bale est extraordinaire.

Film visionnaire ou pas ? j’espère que non mais parfois, je trouve que le monde en prend bien le chemin.

Film revu dans le cadre du challenge Fins du monde  de Cachou et Vance
A lire les avis de Guillaume, Cachou, Vance

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

7 Comments on this post

  1. J’ai déjà vu ce film plusieurs fois, et cette fois j’ai été frappée par la mise en scène, qui me semblait sobre et presque inexistante avant, mais qui en fait est très travaillée.
    Mais, avant tout, je suis aussi surtout touchée par l’histoire qui, toute inspirée qu’elle soit, fonctionne quand même.

    Cachou / Répondre
    • C’est toujours une belle histoire quand l’homme “robot” finit par découvrir qu’il a un coeur 🙂
      Moi ce qui m’a touché, c’est sa poésie

      Val / (in reply to Cachou) Répondre
  2. A pas grand chose ça aurait pu devenir un très grand film, en effet.

    Guillaume44 / Répondre
  3. J’ai dû m’employer pour faire la synthèse des avis de mes camarades. Quant à moi, si je ne suis plus aussi fan qu’avant, j’aime encore assez ce film malgré ses incongruités, ses lourdeurs et son symbolisme appuyé. Sans doute grâce à un très bon début et un Bale enthousiasmant.
    Bon, publication imminente !

    Vance / Répondre
    • C’est un film qui marque malgré tout. Le message délivré est plus puissant que ses défauts.
      Bale est très fort dans ce rôle 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

six + douze =