Moon Realisé par Duncan Jones

MOON

Film Britanique de Duncan Jones (2009)

Date de sortie 16 juin 2010 – en DVD (1h37min)
Avec Sam Rockwell, Robin Chalk, Matt Berry
Genre Science fiction , Thriller
Musique: Clint Mansell

Le pouvoir de la Lune, le pouvoir de notre avenir” Les industries Lunar LTD

L’hélium 3, combustible non polluant, est la nouvelle source d’énergie qui subvient à 70% des besoins de la Terre.  Sam Bell est employé par les industries Lunar pour y surveiller ces collecteurs d’énergie dans des puits de forage. Il vit donc seul sur la Lune depuis presque 3 ans. Pour seule compagnie, Gerty, le robot qui veille sur sa santé physique et mentale.

Plus que deux semaines avant la fin de son contrat et Sam pourra enfin retourner sur Terre pour retrouver sa femme. Il est heureux, mais fatigué. La solitude le pèse et Sam commence même à avoir des visions. La dernière d’ailleurs détourne son attention une seconde de trop et c’est l’accident…

A son réveil, Sam n’est plus seul. Face à lui,  celui qui l’a sorti de l’accident : un autre Sam …

Facile à dire pour un film SF, mais Moon est un véritable petit ovni, un film qui reste encore à l’esprit quelques jours après l’avoir vu. Le premier tiers du film est très lent (c’est voulu et je ne le reproche aucunement) avec quelques fausses pistes (cf. le décor) et énormément de références littéraires (Dick pour la paranoïa, la schizophrénie..), cinématographique ( 2001 L’odyssée de l’espace ou encore Solaris). Le robot Gerty est une version réussie et moins bornée du HAL9000 de Kubrick .

moon gerty

Pour représenter ses émotions, il utilise des smiley. Très touchant ce robot 🙂
Dans la seconde partie, Le rythme du film s’accélère et Duncan Jones, prend la main. Plus trop de références, mais de nouvelles pistes sont explorées. Ce huit-clos troublant est une très jolie fable où la charge émotionnelle est puissante.

Moon n’est certes pas le nouveau Odyssée de l’espace mais j’ai très largement l’impression d’avoir assisté à la naissance d’un grand cinéaste et que dire de Sam Rockwell ! Il est excellent, touchant et attendrissant.

A regarder en VO bien sûr  🙂

Il en parle aussi : Guillaume
—————–

Prix du Jury au dernier Festival du film fantastique de Gérardmer, plébiscité par le public et la critique, “Moon” de Duncan Jones ne connaîtra finalement pas les honneurs d’une sortie en salle mais passera directement par la case DVD.”source allociné
Film déjà disponible en DVD et Blu-ray depuis le : 16 juin 2010

Long-métrage britannique
Année de production : 2009

Synopsis : Sam Bell vit depuis plus de trois ans dans la station lunaire de Selene, où il gère l’extraction de l’hélium 3, seule solution à la crise de l’énergie sur Terre. Souffrant en silence de son isolement et de la distance le séparant de sa femme et de sa fille, il passe sont temps à imaginer leurs retrouvailles.

Mais quelques semaines avant la fin de son contrat pour l’entreprise Lunar, Sam se met à voir et à entendre des choses étranges… D’abord convaincu que son isolement y est pour quelque chose, il se retrouve malgré tout à enquêter et découvre que si ses patrons ont prévu de le remplacer, ils n’ont jamais projeter de le ramener. A moins que ce soit la Lune qui ne souhaite pas le voir partir…

Un petit extrait pour la route :

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

9 Comments on this post

  1. Je ne devrais pas tarder à le voir. Ta chronique est très sympathique et donne envie de le voir.

    Efelle / Répondre
  2. Merci Efelle: j’espère vraiment que Moon te plaira. Ce film m’a marqué.

    Val / Répondre
  3. Lu dans 20minutes, la non-distribution de “Moon” en salle fait une petite polémique et révèle un “ciné-business” au détriment du “ciné-art”, est-ce un début de prise de conscience ?

    Au fait, merci pour le lien mais il est brisé !

    Guillaume44 / Répondre
  4. @Guillaume : j’aimerai bien que ce soit une prise de conscience mais je n’y crois pas trop. Même dans mon petit ciné d’art et d’essais, ils passent de plus en plus de films à gros budget. C’est comme pour 8th Wonderland que tu as chroniqué. J’aurais aimé le voir mais ce film n’a été également que très peu distribué.

    Lien réparé 🙂

    Val / Répondre
  5. Rajouté dans la liste à voir (ouais c’est un nouveau concept :p)

    Tigger Lilly / Répondre
  6. Vu et bien aimé.
    Sam Rockwell joue très bien.

    Efelle / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

vingt − neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.