Sunshine réalisé par Danny Boyle

Sunshine

Réalisé par Danny Boyle

Avec Chris Evans, Cillian Murphy, Rose Byrne,
Long-métrage britannique
Genre : Science fiction , Thriller
Durée : 01h40min
Année de production : 2007

Notre soleil va mourir, le genre humain est menacé de disparition. Il y a 7 ans, le projet Icarus a envoyé une mission pour réanimer le soleil. Mais cette mission s’est perdue avant d’atteindre l’étoile”.

Avec cet échec, c’est la race humaine qui est vouée à disparaître. Mais pas de panique ! Le dernier espoir repose sur le capitaine Kaneda aux commandes de l’Icarus II. Pour le seconder, un équipage de 7 personnes et une bombe stellaire d’une masse équivalente à l’île de Manhattan.
Lors du passage de Mercure, (planète qui contient du fer et agit comme une antenne), ils captent une transmission provenant de la balise de détresse d’Icarus I.
Doit-on dérouter le vaisseau pour leur venir en aide, alors que les probabilités pour qu’il y ait un survivant sont quasi inexistantes ?
Doit-on poursuivre la mission première ?
Dilemme rapidement tranché car récupérer Icarus I, c’est se munir d’un second vaisseau, d’une seconde bombe et augmenter ainsi les chances de réussite.

Évidemment, je ne peux m’empêcher de penser, qu’à l’instar d’Armageddon et autres films du genre, ce ne sera pas une fin heureuse. Mais rassurez-vous, Sunshine est beaucoup mieux réussi et beaucoup moins mélo. A la fois thriller et film de science fiction, cette histoire est pas mal basée sur l’exacerbation des sentiments humains face à une périlleuse mission. Le moindre changement dans la routine, la moindre déviance dans les ordres de mission reçus, peuvent déclencher la folie chez certains protagonistes.

La première partie du film est la plus aboutie. Tout les plans s’enchaînent avec une lenteur voulue. Du temps est donné à la présentation des personnages, ce qui va entraîner le spectateur sur un terrain empathique tout tracé. On sent d’ailleurs dès le début ceux qui vont décrocher très vite. Attardez-vous sur les remarques et attitudes du psychologue chez qui l’on sent que le soleil exerce une certaine fascination frisant l’obsession.

La deuxième partie est également excellente. Le huis-clos se resserre au fur et à mesure que le rythme s’accélère. La sensation d’étouffement et d’enfermement augmente. Le stress monte et l’empathie n’existe plus que chez le spectateur. De froids calculs sont faits sur le taux d’oxygène restant dans le vaisseau. On sent que, comme dans une partie d’échecs, il faut savoir sacrifier sa reine pour gagner la partie.

Le développement et l’orientation du scénario de la troisième partie est par contre légèrement plus décevante.
[spoiler] Le côté psychologique et la folie de Pinbacker suffisait à elle-même. Il était à mon avis inutile de rajouter une notion divine et surnaturelle dans cette dernière partie. Je me suis même marrée quand Pinbacker a sorti quelque chose du genre : “je suis resté en conversation avec Dieu pendant 7 ans, et il m’a dit de vous envoyer tous au paradis…trop nul“[/spoiler]

Les images et les effets spéciaux sont magnifiques et le spectateur ne peut que rester scotché à son siège. Sunshine est un film à voir ou à revoir. Je suis pressée de connaître votre avis !

J’ai oublié de vous parler de la musique qui reste en tête bien après la fin du film. Elle retranscrit assez bien la notion d’enfermement ; que ce soit sur le vaisseau ou sur soi-même. Assez, parlé ! Je vous laisse avec John Murphy ainsi qu’un magnifique diaporama des images du film.

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

19 Comments on this post

  1. Je l’avais vu au ciné à l’époque et pas du tout aimé. Je ne me souviens pas pourquoi. D’ailleurs, il ne me reste quasi plus rien du film.

    Tigger Lilly / Répondre
  2. Le synopsis de Sunshine ne joue pas beaucoup en sa faveur; cette histoire de soleil à rallumer avec une bombe ridicule vu la taille de l’étoile pose deux incohérences scientifiques qui rebuteront les amateurs de hard science. Mais je pense aussi que, comme pour Dark Star qui brille par sa médiocre trame scientifique, l’intérêt est ailleurs et le synopsis ne sert que de décors au drame. Merci en tout cas pour cette chronique !

    Guillaume44 / Répondre
    • Ah ça ! on ne la fait au grand thésard mais comme tu le dis, l’intérêt dans ce film est ailleurs.
      Faut dire que même moi, j’ai trouvé bizarre cette histoire de bombe dans le soleil mais comme je n’y connais rien, je n’ai pas voulu m’aventurer sur ce terrain là. Mon domaine à moi, c’est l’humain 🙂

  3. Pas convaincu par le sujet et encore moins par la partie “slasher”, je me suis cru dans un bête film d’horreur avec le traqueur et ses proies.

    Du même réalisateur j’ai préféré 28 jours plus tard (ainsi que Petits meurtres entre amis et Trainspotting).

    Efelle / Répondre
  4. J’adore ce film. Un très bon réalisateur un un superbe acteur. Cependant, comme beaucoup de films de Danny Boyle la fin est il est vrai un peu ratée. Pendant les 3/4 du film il s’applique pour créer une ambiance géniale et il balance la fin comme si il en avait marre et était pressé de finir. En plus l’esthétique du combat final est assez douteuse. Mais bon j’aime quand même ce film pour ses thèmes, sa lenteur, son ambiance, sa réalisation soignée et Cillian Murphy

    Pitivier / Répondre
    • Nous sommes tout à fait d’accord ! et malgré ce dernier tiers complètement raté, ce film a beaucoup de qualités.

      Val / (in reply to Pitivier) Répondre
  5. est ce qu’à la fin y’a un psychopathe qui tue tout le monde ? nan parce que ça finit souvent comme ça ce genre de film… et ça m’angoisse terriblement “-_- Je sais plus quel film m’avait traumatisé comme ça, mais je crois qu’il y en a plusieurs…

    lael / Répondre
  6. On m’en a déjà dit du bien récemment. C’est un signe, il faut que je le voie 🙂

    Isil / Répondre
  7. On est d’accord c’est un bon film, même si la fin pourrait être mieux, surtout le fou qui passe d’un vaisseau à l’autre un peu trop facilement. Enfin c’est super bien réussi, j’ai beaucoup aimé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

17 + quatorze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.