Darling de Jean Teulé

Darling

Jean Teulé

Elle voulait qu’on l’appelle ” Darling “. Elle y tenait ! Pour oublier les coups reçus depuis l’enfance, les rebuffades et les insultes, pour effacer les cicatrices et atténuer la morsure des cauchemars qui la hantent. Elle voulait que les autres entendent, au moins une fois dans leur existence, la voix de toutes les ” Darling ” du monde. Elle a rencontré Jean Teulé. Il l’a écoutée et lui a écrit ce roman.
—————-
Je ne serai jamais paysante !” La voix de Darling résonne encore à mes oreilles. Je termine le film les larmes aux yeux. A vrai dire, elles coulent depuis une moment. Je n’ai pas bougé d’un pouce tout le temps du film. Je suis restée scotchée au siège, m’accrochant parfois à ce dernier pour ne pas être emportée par les émotions. Je ne m’attendais pas à être le témoin d’une vie si violente, à comprendre à la fin du film que cette vie là n’était pas uniquement une oeuvre de fiction mais une transcription fidèle de l’oeuvre de Jean Teulé qui a su encore une fois avec grand talent retranscrire sur des feuilles blanches le destin de la vraie Darling.

J’ai vraiment failli passer à côté. J’ai été attirée au vidéo club par la jaquette et parce que Marina Foïs y tenait le 1er rôle.
Le personnage qu’elle interprète est bouleversant :
Darling, c’est l’histoire d’une vie passée au bord du gouffre. Enfant détestée par ses parents dès sa venue au monde, elle affiche une énorme volonté de vivre. Pourtant elle ne compte pour personne dans sa famille. Elle me fait l’effet d’être un fantôme évoluant seule dans la maison. Le seul moment où elle existe, c’est quand elle se prend des coups par son père.
Mais Darling continue de rêver ! Aux camions qui l’emmèneront loin de chez elle ! A l’amour qu’elle connaitra avec l’un d’entre eux.
Malheureusement la vie lui réservera d’autres surprises mais lui apportera également une force ou une inconscience incroyable, (j’hésite entre les deux), pour survivre à toutes les épreuves qu’elle rencontrera.
Comme d’habitude, les mots de Jean Teulé, sont choisis avec soin. Si le langage est parfois cru, c’est pour appuyer là où ça fait mal. Malgré la dureté des mots, on sent le respect de l’écrivain pour la personne qu’il a écouté. Du coup, rien n’est laid ni vulgaire.


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

7 Comments on this post

  1. C’est un bon film, très dur, mais intéressant!

    la nymphette / Répondre
  2. Oh oui ! et je viens de voir que le film passait ce soir sur Canal !

    Val / Répondre
  3. Je trouve que c’est un livre magnifique bien que très dur par moments et que l’adaptation cinématographique, bien que n’ayant pas fait beaucoup de bruit lors de sa sortie, était assez réussie.

    Cécile / Répondre
  4. J’ai vu le film en DVD il y a quelque temps, il est bien fait mais difficile à voir, même si on sait que des vies comme ça, il y en a beaucoup, malheureusement… Par contre, je n’ai pas lu le livre.

    Catherine / Répondre
  5. J’ai vu le film la semaine dernière sur Canal+. C’est un film magnifique et dur, inoubliable…j’ai emprunté le livre à la médiathèque.

    Sylvie / Répondre
  6. Vous avez toutes raison les filles de parler du film.
    Darling marque au fer indélébile les esprits.
    Avec du recul, je pense que le film a tellement bien suivi l’essence du livre qu’il en efface parfois les mots pour ne laisser que les images.

    Val / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

18 − 8 =