James Ellroy : Lune sanglante

Lune sanglante

James Ellroy

Grâce à mon swappeur (toujours anonyme), j’ai pu lire Lune sanglante premier volet de la trilogie avec le héros Lloyd Hopkins.
Lloyd Hopkins est, comme bien souvent dans les romans noirs, un flic torturé, solitaire refusant tout ce qui ressemble de près ou de loin à un semblant de hiérarchie. Ce flic là est également très très amoureux des femmes. Il n’est pas un époux fidèle encore moins un père modèle racontant le soir de jolis contes de fées.
Lui, ce sont plutôt les enquêtes criminelles qu’il aime réinventer pour ses filles. “Pour les armer contre les pourris qui hantent la ville“.

Le meurtrier, poète à ses heures, n’en est pas à son coup d’essai. D’ailleurs, il vient de repérer sa nouvelle “fiancé”, Linda Deverson. Plusieurs jours avant d’opérer, il étudie sa proie, la photographie sous tous les angles, analyse son emploi du temps, phantasme sur sa vie et le moment venu, délivre “sa bien-aimée”du mal. Une fois libéré, il peut enfin se concentrer sur son boulot de photographe…jusqu’à la prochaine fois.
Hopkins fait très vite – un peu trop à mon goût – le rapprochement entre le meurtre de Linda et d’autres affaires similaires. Ce sera le seul, d’ailleurs, à voir tous les indices concordants. Envers et contre tous, il va mener son enquête.

C’est une des meilleurs romans lu depuis un moment. Ellroy donne sa vision d’un monde noir au sein duquel aucune frontière ne sépare le bien du mal. Son écriture, exempte de toute fioriture, est sombre et violente. Il contrôle chaque mot, images et symboles. A l’instar du tueur, Hopkins, partage de nombreux secrets et cache à son entourage une enfance destructrice. Qui du flic ou du tueur sera la proie ou le chasseur ? Lequel des deux sauvera l’autre ? C’est une terrible et funeste chasse que je vous invite à découvrir.
 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


—————–
Présentation de l’éditeur
“Des écrivains comme ça, dans le roman noir, on en découvre un tous les dix ans.” (Michel Lebrun, Le Matin)
“Opéra noir, peuplé de fantômes, où le sexe et la port rôdent sans cesse dans l’immensité inhumaine de Los Angeles la mal nommée, Lune Sanglante est un fulgurant joyau, une moderne tragédie, qui porte fièrement en exergue une citation du Richard II de Shakespeare.” (Bertrand Audusse, Le Monde)
Un des plus remarquables romans noirs de la décennie, par sa préoccupation intellectuelle élevée, son écriture savante et, pour le dire balistiquement, son épouvantable puissance d’arrêt…” (Jean-Patrick Manchette, Libération)

—————–
Présentation de l’auteur
Né en 1948, James Ellroy (de son vrai nom Lee Earle Ellroy), vit, après le divorce de ses parents en 1954, à El Monte, un quartier modeste de Los Angeles: c’est là que sa mère est assassinée en 1958. Crime encore non résolu, qui hante les premiers romans de James Ellroy.

Après quelques années noires (drogue, alcool, délinquance), il écrit son premier roman à trente ans.

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

0 Comments on this post

  1. Alors maintenant je peux laisser un comm sans attirer l’attention sur moi ! 😉
    Je suis ravie qu’il t’ait plu. J’avais cependant peur que tu fasses le lien avec le titre de mon blog (un livre de Ellroy aussi).

    Restling / Répondre
    • Excellent ! Tu as vraiment été la meilleure sur ce coup là ! Maintenant, c’est évident comme le nez au milieu de la figure 🙂

      valunivers / (in reply to Restling) Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

neuf + trois =