Mike Carey : Celle qui a tous les dons

Mike Carey Celle qui a tous les donsCelle qui a tous les dons

Mike Carey

Editeur : Librairie L’Atalante (23 octobre 2014) (448 pages)

Genre : Science-Fiction / Zombies / Post-apocalyptique / Morts-vivants

Mélanie a 10 ans. Elle vit depuis plusieurs années dans une cage avec pour mobilier un lit, une chaise, une table ainsi que plusieurs images accrochées au mur. Elle change souvent de cellule et à chaque fois la configuration de « la pièce » est identique … sauf les tableaux. Elle n’est pas la seule à effectuer cette rotation.

Mélanie sait qu’elle est à l’abri des « autres », les affams. Pour égayer ses journées, elle peut suivre des cours avec d’autres enfants comme elle.

A chaque fois, elle doit respecter le même rituel : enfiler une blouse et un pantalon blancs, poser les mains sur les bras du fauteuil et les pieds sur les repose-pieds. Elle doit attendre que le sergent entre dans sa cellule, son arme braquée sur elle pour la sangler autour du fauteuil. Vous l’aurez compris, cette enfant, ainsi que tout ceux de sa classe, ne sont pas comme les autres.

— Je ne vais pas vous mordre, dit-elle certaines fois.

C’est une plaisanterie, sauf que l’équipe de Sergent ne rit jamais. Sergent, si, il l’a fait une fois, la première, mais c’était un rire méchant. Et il a ajouté :

— Comme si on allait t’en laisser l’occasion, mon petit chou.

Quand Mélanie est toute sanglée sur le fauteuil, qu’elle ne peut plus bouger les mains ni les pieds ni la tête, ils la poussent jusqu’à la salle de cours et l’installent à son bureau.

Donc, l’armée donne des cours à des enfants Zombies. Pourquoi ? pour faire des évaluations et des expériences bien sûr. Mme Caldwell aime disséquer les cerveaux et n’a qu’un seul but dans la vie : comprendre pourquoi certains de ces organismes arrivent encore à réfléchir, agir comme des humains normaux. Bref, ce qui l’interesse, c’est ce qui se trouve sous le crâne de ces enfants… contrairement à Mademoiselle Justineau, la professeure préférée de Mélanie, qui les considère encore comme des êtres humains. Elle a d’ailleurs trop d’empathie pour ce métier et c’est très souvent qu’elle et Mme Caldwell se font la guerre.

Mélanie ne se rend pas encore compte qu’elle aussi est une affam, mais une affam de haut niveau. Sa capacité à s’exprimer, ressentir des émotions la rend humaine mais il n’en reste pas moins que si elle n’est pas attachée, mise en cellule, l’odeur d’un être humain peut déclencher chez elle une irrépressible envie de dévorer, déchiqueter ….

— La plupart des affams ressemblent plus à des animaux qu’à des gens. Ils n’arrivent pas à réfléchir ni à parler. Pourquoi y a-t-il deux sortes d’affams ?

— C’est la structure de ton cerveau…Les affams, y compris toi, sont contaminés par un champignon appelé Ophiocordyceps.

Elle part du principe que la petite ne sait rien, parce qu’il n’y a pas moyen d’être…

Les questions de Melanie, bien que rares, se révèlent tout à fait à propos. Elle est douée. Comme de juste.

— Mais pourquoi je suis différente, moi ? insiste-t-elle. Qu’y avait-il de spécial chez les enfants que vous avez ramenés à la base ?

L’originalité de ce roman zombiesque est sans conteste la mise en avant d’une petite fille contaminée. Mike Carey est sûr de gagner à tous les coups. Utiliser ainsi un enfant, fait appel à toute notre empathie et toute notre humanité. Bien sûr, on l’aime cette Mélanie, il ne saurait en être autrement.

Mais nous faisons face également à différents adultes qui sont sans arrêt dans l’opposition. Militaire, enseignante, scientifique doivent vivre et travailler ensemble et tendre vers le même objectif. Cela ne va pas sans mal, bien évidemment 🙂

J’ai vraiment été charmée par Celle qui a tous les dons. C’est un joli roman plein d’humanité que je vous conseille de lire, si ce n’est pas encore fait 🙂

zombies challenge

Celle qui a tous les dons a été lu dans le cadre de la saison 2 du Zombies Challenge chez Cornwall

 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

5 Comments on this post

  1. Je n’en entends parler qu’en bien voire en très bien, il me le faut !

    Cassandre / Répondre
  2. Oh et voilà la chronique ! Je pense que j’attendais un peu plus de ce roman ; peut-être à cause des avis très enthousiastes que j’avais lus chez les blogopotes. J’ai trouvé la première partie très forte.

    Acr0 / Répondre
  3. Il est dans ma PàL ! Je le lirai certainement cette année.

    Tigger Lilly / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

17 + sept =