Damien Leban : Le sanctuaire d’ombos

Le sanctuaire d’ombos

Damien Leban

J’ai eu l’immense honneur de lire en avant première le manuscrit de Damien. Ce fut mon coup de coeur de l’année. J’ai vite été rejointe par le jury du prix VSD du polar en 2011.

Mon résumé :
On s’apprête à fêter le nouvel an à Berrigton mais cette petite ville aux apparences bien tranquille devient le centre de phénomènes inexplicables. La maison de Mary Gardman prend feu, portes et fenêtres refusant un temps de laisser les fêtards s’enfuir. Le lendemain, sa meilleure amie Emma disparaît mystérieusement. Le shérif Newman a mieux à faire que de se mettre à la recherche d’une jeune fugueuse…. Malgré son mal de crâne, il doit trouver une explication rationnelle au fait que dans la maison de Mary, une bombe artisanale toujours intacte, trône en plein milieu des décombres. Il faudra bien pourtant qu’il se penche sur le cas d’Emma, surtout quand les parents de cette dernière établissent un portrait robot de la personne qui était avec Emma juste avant sa disparition. Portrait qui ressemble trait pour trait à Joshua Walker. Pour le shérif Newman, c’est le retour du cauchemar. Un cauchemar qui le replonge 8 ans en arrière…quand sa fille était encore en vie… avant qu’elle ne croise la route de Joshua et celle de la secte Anat.

Ce que j’en ai pensé :
Un incendie, des phénomènes inexpliqués, une disparition, un ancien meurtre, des meurtres, une secte… J’ai vraiment eu “peur” que l’auteur s’emmêle les pinceaux et me suis souvent demandée comment il allait s’en sortir tout en restant un minimum cohérent. Et bien bravo ! ça se tient pas mal du tout.

J’ai quand même relevé quelques petites faiblesses dans le scénario voire des passages à mon avis inutiles. Rien de bien grave, mais ce manque de punch par moment risque de faire perdre à Schumigate une partie de ses lecteurs.

Le début de l’histoire est bien maîtrisé. Une écriture rapide, des phrases courtes révèlent bien l’urgence de la situation. Le milieu est par contre trop délayé. Trop de flash back …c’est lent, trop lent et j’ai failli perdre le fil.

Le roman reprend vite son souffle dans le dernier tiers. Le rythme s’accélère vraiment et enfin ! le mot thriller prend tout son sens.

A mon très très humble avis, il y a matière mais il faut un petit peu retravailler cette seconde partie et resserrer l’intrigue.

Je pense qu’entre les mains d’un bon éditeur et correcteur, tous ces petits défauts seront atténués pour laisser place à un bon cru 2011.

Evaluation du manuscrit pour mon comité de lecture.

Je viens d’apprendre que ce livre a reçu le Prix Spécial du Jury et sera publié cet été. Cela me fait à chaque fois chaud au coeur de savoir qu’un livre que j’ai lu et apprécié est publié 🙂

 

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

6 Comments on this post

  1. Je suis intriguée: comment en es-tu arrivée à lire ce livre non publié? (je me sens ignare, je ne sais pas de quel comité de lecture tu parles en fait)

    Cachou / Répondre
  2. Comme quoi tu avais raison, il y avait suffisamment de matière pour qu’il soit repéré dans un lot de manuscrits, qui doivent être tous plus au moins savoureux, car souvent les jeunes auteurs s’y donnent corps et âmes.

    El Jc / Répondre
    • Ils donnent effectivement tout ce qu’ils ont…Quand j’ai un de leur manuscrit entre les mains, je savoure cet instant magique et ouvre la première page avec respect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix-huit − cinq =