Kate Mosse : Sépulcre

Sépulcre

Kate Mosse

Traduit De L’Anglais Par Valérie Rosier Et Denyse Beaulieu
Editeur : Le Livre de Poche

Sélection du Prix des lecteurs du Livre de Poche 2009 : juin

Trop de sentiment, tue le sentiment ! Et là, avec Sépulcre ce trop plein m’a donné la nausée. Kate Mosse s’est trompée de public. Un polar, c’est pas un Harlequin … moi ça me gonfle les belles histoires où tout est carré. Les gentils sont vraiment gentils et les méchants sont des vilains pas beaux.

Attention, je suis un peu dure dans mes propos, mais ce livre peut vraiment plaire. Car tous les ingrédients pour en faire un bon bouquin de l’été sont rassemblés. Il plaira surtout :

aux femmes. l’écriture de Kate Mosse est vraiment très très féminine.

aux jeunes femmes. Cela correspond à une époque. J’avais adoré en son temps le Huit de Katherine Neville. Si je l’avais lu cette année, je ne suis pas sûre que j’aurai autant apprécié ma lecture.

aux jeunes femmes qui aiment les héroïnes belles fraîches et aventurières. Un peu de frisson, un soupçon d’ésotérisme, de mystère sur fond historique.

Mais au fait….où est l’intrigue dans tout ça ?

 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


—————–
Présentation de l’éditeur
Octobre 1891 : la jeune Léonie Vernier et son frère Anatole quittent Paris pour le Domaine de la Cade, à quelques kilomètres de Carcassonne. Dans les bois qui entourent la maison isolée, Léonie tombe par hasard sur les vestiges d’un sépulcre wisigoth. Au fil de ses recherches, elle découvre l’existence d’un jeu de tarots dont on prétend qu’il détient les pouvoirs de vie et de mort.

Octobre 2007 : Meredith Martin arpente les contreforts pyrénéens dans le but d’écrire une biographie de Claude Debussy. Mais elle mène aussi une enquête sur ses propres origines. Armée d’une partition pour piano et d’une vieille photographie, la voilà plongée malgré elle au cœur d’une tragédie remontant à plus d’un siècle, où le destin d’une jeune fille, disparue par une nuit funeste, se mêle inextricablement à une dramatique histoire d’amour.

—————–
Présentation de l’auteur

Kate Mosse est anglaise. Son précédent roman, Labyrinthe, a été traduit dans trente-cinq langues et a connu un immense succès international. Cofondatrice et présidente honoraire du Orange Prize for Fiction, Kate Mosse partage sa vie entre le Sussex et Carcassonne.

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

6 Comments on this post

  1. Voilà qui ferait un bon feuilleton pour cet été … question d’ingrédients 😉

    fersenette / Répondre
  2. j’adore votre commentaire… ça change un peu de tout ceux que j’ai lu jusqu’ici…

    en fait je n’en ai lu que 10 pages pour le moment… et j’ai aussi pensé aux Harlequins…

    Je vais tout de même essayer d’aller jusqu’a la centième page…

    bonne journée

    annie / Répondre
  3. Merci Annie pour ton commentaire qui me touche beaucoup.
    Heu….100 pages, c’est une limite psychologique ? un contrat moral ? bon courage…Faisant parti du jury je me sens l’obligation d’aller jusqu’au bout. Je pense qu’en temps normal je l’aurai mis de côté assez rapidement.

    valunivers / Répondre
  4. Bonjour,
    100 pages… effet psycho comme tu dis.
    En fait je tente malgré tout de poursuivre encore un peu… arrêt page 269 pour le moment…
    Mais toujours autant génée par son style et le nombre de clichés…

    enfin, je vais continuer encore un peu… ne serais-ce que pour faire quelques recherche après, sur divers sujet abordés… ne serais-ce que les wisigoths. Bien longtemps que je n’ai rien lu sur eux…

    Et puis, j’ai trouvé un tas d’autres livres chez mon bouquiniste, hier…

    Pas facile de faire partie d’un jury… me souviens d’avoir été “obligée moralement” de lire un livre totalement dénué d’intérêt pour l’avoir promis à un auteur faisant parti de mon club de lecture… ça m’a pris bien 6 mois, et le livre ne faisait que 80 pages !

    alors, je te souhaite très bon courage dans cette tâche.
    Bonne journée
    amitié

    annie / Répondre
  5. Ah tu as trouvé le moyen détourné de terminer ton livre. Se servir de Sépulcre comme base de recherche est un bon moyen d’aller au bout de cette histoire 🙂

    valunivers / Répondre
  6. et oui… suis arrivée à la page 369 !

    Je me suis replongée dans les mystères de Rennes-le-Château avec délice… retrouvé un vieu bouquin au grenier d’ailleurs… pour les wisigoths, juste fait un tour sur le net, mais je pense chercher un bouquin à la fnac.

    Juste un truc qui me titille… la date du 11 novembre, trouvé 2 fois (une fois dans chaque histoire). Pas encore eu le temps de faire un tour sur les éphémérides… mais ça ne saurait tarder.

    Au fait, es-tu sur facebook ? Plein d’amis : écrivains, passionnés de lecture, babelio et autres…

    bonne journée
    bises

    annie / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

15 − cinq =