Pierre Bordage : Porteurs d’âmes

bordage-Porteurs-d’âmesPorteurs d’âmes

Pierre Bordage

Éditeur : Livre de poche (17/06/2009) (448 pages)

Genre : Science-Fiction / Thriller

————–

Sélection du Prix des lecteurs du Livre de Poche 2009 : juillet

Porteurs d’âmes est un livre où cohabitent deux mondes distincts de la littérature qui ne se croisent que  trop rarement. Mais, l’intrusion de la SF dans le monde du polar n’est pas trop envahissante (je dis cela pour les réfractaires du genre). J’aurai pour ma part aimé que Pierre Bordage développa encore plus  la part SF de son bouquin et entre autre, le voyage qu’entreprend le client dans le corps d’un inconnu…Au final, je pense même qu’il est meilleur dans ce style.

Nous suivons le destin croisé de trois personnages :
Cyrian, étudiant d’une vingtaine d’années,  souhaite intégrer La Confrérie de son école (le cercle des Titans). Son parrain, Johannes, être répugnant au possible, lui impose des épreuves de plus en plus humiliantes mais lui fit également miroiter les merveilles qu’il va pouvoir découvrir/obtenir une fois admis dans la confrérie. Dès le soir de son intronisation, Johannes propose à Cyrian de partir à la recherche de nouvelles sensations et contre de l’argent, lui propose d’occuper le corps d’un autre pendant plusieurs jours sans que ce dernier ne s’en rende compte.

C’est d’ailleurs à cette occasion qu’il va vivre dans la tête et donc faire connaissance de Léonie, jeune clandestine, qui pour obtenir de faux papiers, pense tester pour un laboratoire clandestin, un nouveau médicament. Médicament qui a tendance à développer chez elle une tendance à la schizophrénie, pense-t-elle.

Parallèlement, le lecteur fait la connaissance d’Edmé, Flic à la Criminelle. Edmé est un survivant, un peu sur la touche au boulot. Sa nouvelle coéquipière est censée le surveiller et faire un rapport sur lui au moindre écart. Mais Edmé a du flair et de la pugnacité à revendre. Son intuition va le mener à découvrir un charnier au fond de la seine.

Bien évidemment, ces trois personnages vont se télescoper.

La lecture est fluide, compréhensive et agréable. Mais je me demande si à force de vouloir se rendre lisible par tous les passionnés de polar, Pierre Bordage n’a pas écrit ici un livre aseptisé pour qu’il soit compréhensible et accessible à tous.

Ce qu’il me reste aussi deux mois après la lecture, c’est la toile de fond du roman qui fait ressortir la vie au quotidien des sans-papiers, des sans-abris, bref , de tout ce monde invisible qui nous entoure. Porteurs d’âmes s’est peut-être voulu le plaidoyer d’un monde plus emprunt de tolérance et d’ouverture d’esprit.

C’est parce que j’avais envie de faire découvrir cet auteur aux amateurs de polars que j’ai choisi Bordage pour mon vote final. C’est un peu un vote détourné mais je n’ai eu aucun vrai et grand coup de coeur…j’attendais peut être trop de  ce prix et surtout plus de nouveautés.

Ceci dit, le côté super positif, ce sont les rencontres virtuelles entre blogueurs !


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


—————–
Présentation de l’éditeur
Léonie, achetée enfant au Liberia, séquestrée, prostituée, s’enfuit à vingt ans de son enfer pour se retrouver clandestine et sans papiers dans les rues de Paris. Edmé, inspecteur désenchanté à la Crim’, déprimé par tes violences, la misère et le cynisme qu’il côtoie chaque jour, découvre un étrange charnier dans la Marne. Cyrian, fils de famille en mal de raisons de vivre, se prête à un voyage expérimental d’un genre nouveau, pour trouver le frisson de l’extrême : le transfert de l’âme dans un corps d’emprunt. Leur point commun ? Tous trois sont porteurs d’âmes, comme tous les êtres humains. Mais parfois les âmes ne sont pas où elles devraient être… Polar, roman d’amour et anticipation… Pierre Bordage joue ici de tous les genres pour mieux évoquer la rencontre des âmes.

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

6 Comments on this post

  1. C’est un bon livre en effet, bonne idée de l’avoir présenté aux amateurs de polars !

    Guillaume44 / Répondre
  2. Ah mais elle est là la chronique!! je ne l’avais pas lue (j’avoue)parce que la couverture annonce bien la SF…

    fersenette / Répondre
  3. En tant que fan inconditionnel de Bordage, j’ai été très déçu par ce livre, avec l’étrange impression d’être devant un téléfilm à la française :S

    Mathgon / Répondre
  4. Arghhh Mathgon : t’es dur là ! c’est le mélange polar SF qui t’a dérangé ? j”ai trouvé le rendu un peu juste aussi

    Val / Répondre
  5. Je sais pas trop ce qui m’a dérangé, mais ce n’est pas le mélange polar-SF… peut-être la psychologie un peu formatée des personnages (le flic torturé) ou surtout l’intrigue qui est vite posée et tourne ensuite en rond. Globalement, je ne suis pas trop fan des parutions au Diable Vauvert.

    As-tu commencé la Fraternité du Panca?

    Mathgon / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

neuf − cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.