Anne Fakhouri : Narcogenèse

Narcogenèse

Anne Fakhouri

Illustration de : Xavier Collette dont vous trouverez les différentes étapes de la création ici
Éditeur : L’ Atalante / collection La Dentelle du Cygne (24 mars 2011) (312 pages)

Le Chais, un immense domaine bourgeois hors du temps, autour duquel les barrières invisibles sont bien plus efficaces que des hautes grilles pour empêcher tout intrus d’y pénétrer. Un endroit oppressant, où pour d’inexplicables raisons, certaines parties du jardin sauvage bordé d’amandiers sont inaccessibles.

C’est là que vivent les Gaucher depuis plusieurs générations. L’homme adulte est d’ailleurs absent dans cette grande famille composée de la grand-mère Claude, de ses deux filles (Diane et Louise) et de ses deux petits-enfants (Lucy et Max).

L’héroïne, Louise, dite Zette, est une femme entièrement dévouée au service des autres. Infirmière, elle profite de la nuit s’asseoir à côté des patients plongés dans le coma. Elle éprouve bien plus que de l’empathie à leur égard. Louise leur tient la main et en s’endormant auprès d’eux, a la faculté de pénétrer leur rêve, leur monde. C’est souvent un endroit assez cauchemardesque mais elle s’attache à ne montrer aucune peur et à les guider vers une issue (que cette dernière soit d’ailleurs le réveil du patient ou sa mort).

« C’est un rêve, hein ? Et vous, vous êtes dans mon rêve. Qui êtes-vous ?

— Une amie. Je suis là pour t’aider, Quentin.

— Qu’est-ce qui me prouve que vous dites la vérité ?

— Rien. Mais je t’ai sauvé.

— D’accord. C’est vous qui me suiviez, tout à l’heure ? »

Il hésita un instant, puis reprit :

« Le type, là, il est dangereux, hein ?

— Plutôt, oui.

— Et vous, vous êtes une sorcière ?

— Je ne sais pas si je suis une sorcière, Quentin, mais je peux…

faire des trucs. Comme voyager dans les rêves.

— Et vous êtes qui, en vrai ?

— Je m’appelle Louise. Mais, en général, on m’appelle Zette. »

Mais depuis quelque temps, rien ne fonctionne comme prévu. Un monstre semble prendre forme dans les esprits des malades plongés dans le coma. Un peu comme dans le Ça de Stephen King, il se nourrit de la peur qu’il suscite et terrorise avec un sadisme sans pareil les patients et enfants endormis.

Le marchand de sable fête son retour parmi les hommes. Plus fort que jamais, il va semer la terreur dans les esprits et faire remonter de vieux souvenirs à la surface.

Ce qui est très prenant dans ce livre, c’est qu’on entre dans un univers savamment dosé entre le monde de l’imaginaire (avec le don de Louise, le marchand de sable), et le nôtre, le monde réel (un enfant disparaît, un inspecteur mène l’enquête).

Cette histoire de famille et ces générations de femmes liées les unes aux autres est passionnante. On y parle d’amour, de peur, de secrets, de force et de faiblesses. Les descriptions du Chais sont nombreuses et si réalistes que j’ai eu l’impression d’en prendre moi aussi possession et de côtoyer ses habitantes.

Quant à l’écriture, Anne Fakhouri a vraiment une très jolie plume. Son style est vif, fluide et subtil, dégageant de nombreuses émotions. Elle m’a raconté une magnifique histoire où le fantastique est très subtilement distillé, où les peurs enfantines prennent rapidement le dessus sur la raison.

J’espère que cette incursion dans le monde des livres pour adultes ne sera pas la dernière. Anne doit avoir encore tant de choses à nous conter !

Je remercie vivement la librairie Dialogues de m’avoir permis de lire ce roman en avant-première !

A quelques jours de sa sortie en librairie, L’Atalante vous offre les premiers chapitres au format pdf.

Les avis de : Gromovar et Cachou

 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


Présentation de l’éditeur
—————–

Louise Gaucher travaille dans un service de réanimation. Dès qu’elle le peut, elle s’assoupit auprès de ses malades plongés dans le coma. Elle a le don de voyager dans le « monde des rêves » où les patients choisissent entre la vie et la mort.

Simon Larcher est flic. Il ne boit plus, ne baise plus et ne joue à rien. Il voudrait juste nettoyer le monde de son horreur et de sa tristesse.

Une nuit de janvier, un enfant de la DDASS disparu est retrouvé dans le parc du Chais, propriété de la puissante et riche famille de Louise…

Dans Narcogenèse, Anne Fakhouri convoque les grandes peurs enfantines et les personnages de conte pour nous faire vivre la genèse de l’abandon et de l’infanticide. Sur fond de secret de famille, les deux enquêtes menées par Simon et Louise nous emmènent aux frontières du fantastique.

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

16 Comments on this post

  1. Je suis très motivé. Je vais prendre contact avec ma libraire préférée.

    En revanche je suis en train de lire Gateway de Poul Anderson, et pour l’instant ma motivation faiblit à chaque page.

    gromovar / Répondre
  2. Quele naze. J’ai écrit Poul Anderson. C’est Frederik Pohl.

    gromovar / Répondre
  3. 🙂

    Val / Répondre
  4. Oh un nouveau livre D’Anne Fakhouri!Je suis partagée car j’avais beaucoup aimé le Clairvoyage et sa suite mais le sujet de celui-ci ne me dit rien… Je vais voir si j’ai le temps de lire les premiers chapitres en ligne pour me faire une idée.
    Merci pour l’info en tout cas!

    Loula / Répondre
  5. Très tentant. Mais bon, difficile à avoir ici, donc…

    Cachou / Répondre
  6. Je vais bientôt en faire ma chronique aussi. J’ai bien aimé, j’ai bien flippé. ^^

    Lelf / Répondre
    • C’est bon de flipper y’a pas à dire 😉 Préviens-moi quand ta chronique sera en ligne que je te link 🙂

  7. Jamais entendu parler auparavant, mais ce serait presque dommage de passer à côté, on dirait !

    Neph / Répondre
  8. La chaaaaance 🙂
    j’ai essayé de me le procurer vendredi dernier (sachant qu’il ne sort qu’aujourd’hui). J’ai hâte de le lire 🙂 J’ai découvert Fakhouri avec “Clairvoyage”.

    Acr0 / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4 + seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.