Anne McCaffrey : La transe du crystal, tome 2 : Killashandra

Anne McCaffrey : La transe du crystal, tome 2 : KillashandraKillashandra

Anne McCaffrey

Killashandra est la suite de La chanteuse crystal, 2nd tome de la trilogie de La transe du crystal.

Éditeur : Presses Pocket (9 février 1995) (331 pages)
Genre : Science-Fiction / fantasy

—————–
Le protocole, élevé à la dignité d’un art sur Ophtéria, apprit à Killashandra que, s’il n’y avait pas de révoltés sur la planète, c’est que la population vivait en pleine stagnation intellectuelle. 

Depuis qu’elle a extrait de la roche du crystal noir, crystal le plus noble qui soit, Killashandra n’a qu’une seule obsession : trouver sa propre concession et l’exploiter.

Elle a en a bien trouvé d’autres, mais de celles qui donnent moins de prestance et qui lui rapportent beaucoup moins de crédits et ne lui permettent pas encore de partir souvent se ressourcer hors planète. Il lui est pourtant vital de faire des pauses ; de faire taire le chant du crystal et retrouver un peu de paix intérieure.

Elle saisit donc au vol une proposition de partir sur Ophtéria pour réparer L’orgue vedette du festival annuel de musique. Cet instrument est alimenté par le crystal blanc, crystal que Killa vient justement d’extraire. Mais ce voyage aura également un autre but. La Guilde lui demande d’enquêter sur cette étrange planète, complètement refermée sur elle-même qui interdit à ses ressortissants d’entreprendre des voyages interstellaires.

Arrivée sur la planète, Killa y reçoit un accueil glacial, se fait agresser, puis enlever par la rébellion menée par Lars Dahl.

Cette histoire d’Anne McCaffrey est le second volume de la trilogie Chanteur Crystal. Je dois avouer avoir préféré de loin le premier tome. Killashandra est somme toute une agréable lecture, parfaite pour s’aérer la tête après une dure journée de travail. Les personnages sont attachants, Mc caffrey a laissé libre court à son côté romantique….Sans rien vouloir dévoiler de l’intrigue, Kylla va tomber amoureuse de Lars et le lecteur enchaînera plusieurs chapitres un peu trop “girly” à mon goût.

“Ree Killashandra” ne développe pas vraiment les problématiques de cette planète. J’ai d’ailleurs failli abandonner au milieu face à cette histoire d’amour qui prend trop de place.

Il me restera néanmoins de bons souvenirs avec cette héroïne qui n’hésite pas à bousculer les codes établis par les dirigeants de la planète. C’est d’ailleurs ce qui me poussera sous peu à ouvrir le 3ème tome de ce cycle.

 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


A lire les avis de Zahlya, Cédric Jeanneret, Vert

 

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

6 Comments on this post

  1. Roh ça va, ça pourrait être pire pour le côté “girly”
    (même si j’admets, c’est parfois un peu too much la romance dans les îles, mais ça reste du roman sentimental de grande qualité :D)

    Vert / Répondre
    • Hihihi j’ai justement pensé à toi en écrivant ce passage…. la romance dans les îles….aie aie aie 🙂

      Val / (in reply to Vert) Répondre
  2. Mmmmh, trop de sentimentalité m’effraie ! 😀
    Et puis, de Anne McCaffrey, j’ai tout Pern à lire, avant le reste de son oeuvre (que je ne possède d’ailleurs pas)…

    Lorhkan / Répondre
  3. Bonjour,
    Je ne sais pas où mettre mon post sans vous importuner. Je suis comme vous une fan de science fiction. J’ai découvert récemment un projet qui me tient à coeur sur my major compagny : le financement du livre “Providence” de Denis Lereffait. Je connais cet écrivain via ses ouvrage dans un tout autre registre , roman d’aventure sur fond historique. J’ai appris il y a peu qu’il se lançait dans le financement de son ouvrage de science fiction cette fois-ci. J’essaie par ce message de communiquer mon envie de lire cet ouvrage et pour cela il faut le financer. J’espère que vous viendrez l’aider via my major compagny.

    marine / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

deux × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.