Le Magasin des Suicides de Jean Teulé

Le Magasin des Suicides

Jean Teulé

Éditeur : Pocket (28 mars 2008) (157 pages)
Genre : Littérature / Humour noir
—————–

Une 4è de couverture avec un slogan publicitaire qui donne le ton : ‘’Vous avez raté votre vie ? Avec nous vous réussirez votre mort !’’

C’est l’histoire d’une famille, morbide à souhait, qui tient un magasin. Un magasin où l’on trouve tout le nécessaire pour mettre fin à ses jours. A une femme délicate, on proposera le poison du jour, à un athlète le hara-kiri (avec son kimono portant une croix pour indiquer où planter le sabre)…

Le magasin appartient à la famille Tuvache depuis plusieurs générations. On y trouve :

Les parents, (Mishima et Lucrèce) : ce sont de grands professionnels de la mort qui prennent leur rôle très au sérieux. “…quand des gens arrivent, il faut dire d’un air lugubre : «Mauvais jour, madame…» ou : «Je vous souhaite le grand soir, monsieur.»””On ne dit pas «au revoir» aux clients qui sortent de chez nous. On leur dit «adieu» puisqu’ils ne reviendront jamais”
Le fils aîné, (Vincent) : dépressif chronique, anorexique et grand créatif. Il va jusqu’à imaginer un parc d’attraction pour les candidats au suicide. Un parc, ou l’homme remplace les ballons au stand de tir, où les manèges à éjection propulsent les gens comme des lance-pierres.
La fille (Marylin) : l’ado mal dans sa peau qui cherche toujours sa place et fini par la trouver le jour de son 18ème anniversaire quand ses parents lui offrent un poison à s’injecter. Un poison qui la rendra célèbre dans le magasin. Elle y trônera au rayon frais et offrira à ses clients le baiser de la mort.
Le petit dernier(Alan) : horreur il voit la vie en …rose !!! mais qu’est-il arrivé à ce couple pour enfanter un petit aussi joyeux ? c’est d’un déprimant !

Le rythme de ce livre, la construction des phrases fait penser à un conte. Un conte pour adulte qui joue avec le thème du suicide mais ne fait jamais dans le morbide.
N’en déplaise aux ancêtres de la famille Tuvache, on est jamais mort de rire mais on a souvent le sourire aux lèvres. On se délecte d’humour noir à chaque page mais petit point négatif, il y a une baisse de régime dans le dernier tiers du livre. Effet voulu ou pas, cela correspond au moment où la maison du malheur se transforme en maison du bonheur. Cela dit, Le Magasin des Suicides est un livre à offrir… même ou surtout aux dépressifs.

A lire également les avis de AcrO, Isil,

 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

un × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.