Gustav Mahler : 9ème symphonie

mahler-picture-bigAujourd’hui, j’ai envie de vous faire écouter un extrait de la 9ème symphonie de Mahler, une de mes préférées.

Le  4ème mouvement de la 9ème symphonie que vous écoutez peut-être en ce moment est un des plus lyriques qui soit. J’ai toujours ressenti en l’écoutant une tristesse infinie, se diluant peu à peu vers une forme d’acceptation, d’apaisement.

Pour comprendre un peu Mahler et ce qui a donné naissance à une aussi puissante symphonie, il me faut revenir un peu en arrière.

Gustav Mahler, chef d’orchestre et compositeur autrichien est à la charnière entre le post romantisme du 19è siècle et la modernité du 20ème. Il a écrit de plusieurs cycles de lieder et dix symphonies (la dernière est d’ailleurs restée inachevée au niveau de l’orchestration).

Alors directeur de l’opéra de Vienne, il rencontre l’amour en la personne d’Alma de 20 ans sa cadette. Quand il l’épouse, il lui demande de mettre un point final à ses ambitions artistiques, (elle est à cette époque peintre et compositrice), pour se consacrer pleinement à leur amour (sic).

Les sacrifices qu’elle consent la feront terriblement souffrir mais elle est fière d’être auprès de cet homme le plus noble, le plus pur” qu’elle connaisse. Ils auront deux enfants. Maria et Anna. Mahler est très attaché à ses filles. Malheureusement, l’aînée tombe gravement malade :

Mahler courait ici et là en pleurant et en sanglotant devant sa chambre. Lui et moi, étions tellement désorientés, tellement perdus, nous étions comme des oiseaux pris dans la tempête, nous avions peur de l’heure suivante. Comme nous avions raison !” extrait du journal d’Alma Mahler

Peu de temps après le décès de sa fille adorée, le médecin diagnostique chez Mahler une grave faiblesse cardiaque.

Il décide de partir avec sa famille aux Etats-Unis où il accepte de diriger l’orchestre philharmonique de New-York. L’adaptation n’y est pas des plus faciles. Le public se plaint même de lui, arguant que l’orchestre joue trop fort et l’empêche de discuter tranquillement 😉

Autre crève coeur, Alma entretient une liaison avec un jeune architecte. Cet événement, douloureux et destructeur ne plonge Mahler ni dans la drogue, ni dans l’alcool mais dans la création. Au fil du temps, son coeur fatigue, son état s’aggrave. Très rapidement, il apprend par les médecins, que plus rien ne peut le sauver, que ses jours sont comptés.

Son dernier souhait est alors de revoir Vienne.

La légende dit que juste avant sa mort, il y avait un terrible orage. Tout au long de son agonie, c’est un déluge de pluie accompagnée d’éclairs et de coups de tonnerre. Le temps s’est calmé au moment où Mahler a rendu son dernier soupir.

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

neuf − 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.