Mehdy Brunet : Sans raison

Mehdy Brunet-Sans raisonSans raison

Mehdy Brunet

Editeur : Taurnada Editions (27 avril 2015) (751 pages)

Genre : Thriller / Policier / Suspense

Les monstres, les kidnappeurs de Christine et de Katie, sa fille de 8 ans, sont en train de cuver leur trop plein d’alcool au sous-sol, laissant la mère sur un matelas crasseux, les vêtements déchirés, le visage tuméfié. Elle est évanouie. Sa fille attachée sur une chaise la regarde sans pouvoir prononcer un mot. Les méchants lui ont interdit de parler.

 Katie, elle, ne proteste plus, la petite fille qu’elle était il y a quelques jours a disparu. Un instinct de conservation vient de naître en elle, et ses réactions ne sont plus celles d’une enfant de huit ans.

Cela fait trois jours à présent qu’ils violent et torturent à tour de rôle Christine. Traumatisée physiquement et psychologiquement, ils lui promettent de remonter la prochaine fois pour s’occuper de la petite.

tout ce déchainement bestial est filmé et envoyé au père par mail. Chaque vidéo est accompagnée de commentaires on ne peut plus violents sur ce que ces hommes sont prêts à faire subir aux femmes de sa vie dans les heures à venir.

L’instinct de survie, l’adrénaline, la volonté de protection du plus faible décuplent les forces d’une mère et Christine se met à la recherche d’une issue pour elles deux. Elles s’enfuiront par le toit en sautant dans le fleuve…Mais nous lecteurs, savons déjà qu’elles n’en sortiront pas vivantes. Que l’espoir d’une liberté à portée de main ne sera qu’illusoire.

C’est vers une autre descente aux enfers, aux confins les plus sombres de l’âme humaine que le mari de Christine, Josey, s’enfonce. L’heure de la vengeance à sonné. Père et fils partiront ensemble en croisade et se protègeront l’un l’autre pour éviter de se noyer définitivement dans cette noirceur. Ils savent tous les deux, au plus profond d’eux mêmes qu’ils n’en sortiront pas indemnes, ne seront plus jamais les mêmes et vont à leur tour devenir des monstres. Se faire enlever ceux qu’on aime, c’est comme délivrer aux survivants le permis de tuer.

Au bout du parking, mon père m’attend. Je devine son air grave au fur et à mesure que je me rapproche.

Pas d’accolade, pas non plus de mots pour me réconforter. Il va droit au but :

« Que comptes-tu faire ? »

Je m’appuie sur le côté de sa voiture et je soupire en regardant vers l’horizon :

« Je vais les chasser. Les trouver. Et leur faire payer.
– Tu as un plan ?
– Non. J’improviserai sur le moment.
– William ?
– Les parents de Christine acceptent de le garder, il sera bien ici.
– Monte », me dit-il en s’installant dans sa voiture.

Une fois à l’intérieur, j’attends un éventuel sermon. Au lieu de ça, il prend son téléphone portable, recherche un numéro dans son répertoire et appuie sur la touche d’appel. L’attente est courte avant que le correspondant ne décroche.

« Adrian ?
– Oui.
– C’est l’heure.
– … Je vous attends. »

Il raccroche. Je reste bouche bée. Pourquoi a-t-il appelé mon grand-père ?
« Tu m’expliques ?!
– Attache-toi, on rentre en Gironde. Je t’expliquerai en chemin. »

Lire Sans raison, c’est assister à la projection d’un vrai film, d’un thriller qui remue les tripes. Tout est fait pour que le lecteur n’ait pas le temps de reprendre son souffle. Dialogues et actions s’enchainent à un rythme effréné.

C’est un très bon thriller qui contient tous les ingrédients pour tenir le lecteur en haleine du début à la fin. On est forcément en empathie totale avec ce père qui ne tient debout que par l’idée de vengeance. Comme dans un film, j’ai souffert avec lui, respiré en même temps que lui, me suis battue et vengée à ses côtés….

Tel un serpent, il s’approche de sa proie et l’envouter, la captive pour ne plus la lâcher jusqu’au final. J’attends donc avec une certaine impatience le prochain roman de Mehdy Brunet.

Envie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires


 

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

3 Comments on this post

  1. Ah mais oui c’est donc ça qui m’avait mis sur la piste, j’arrivais pas à pointer du doigt ce détail !! Merci 😉

    Kerry Legres / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

treize − huit =