Halloween ? Allez un film de Romero que Diable !

  • Puisque je suis privée d’Utopiales,
  • Puisque ma soirée sera on ne peut plus normale avec des gens on ne peut plus normaux,
  • Puisque je n’ai absolument aucune envie de partir à la rencontre de mutants, sorcières, vampires et autres joyeusetés,
  • Je tire les rideaux et m’en vais cet après-midi me regarder un bon vieux film qui “fait peur” :

diary-of-dead-film-horreur-mort-vivantDiary of the Dead

Film américain réalisé par George A. Romero

Avec Michelle Morgan, Joshua Close, Shawn Roberts
Date de sortie : 25 juin 2008

Prix de la critique au festival Fantastic’Arts 2008
(15è Festival de Gérardmer)

Genre : Epouvante / horreur / Zombies / Morts-vivants

Voix off : La narratrice Debra (Deb), finit de monter le film relatant la fuite de leur groupe face aux zombies. Sorte de journal vidéo mis régulièrement à jour et en ligne jusqu’à ce qu’Internet tombe. Journal de bord ensuite pour relater leur voyage à bord d’un camping car.

diary of dead2Qui sont-ils ? de jeunes étudiants en cinéma accompagnés de leur prof déprimé et alcoolique. Ils se sont réunis en pleine nuit pour être dirigés par Jason qui doit réaliser son film de fin d’études. Comme par hasard, il s’agit d’un film d’épouvante avec une belle jeune fille blonde poursuivie par une momie 🙂

En entendant les infos à la radio, ils décident d’arrêter le tournage, mais Jason continue de filmer. Son œil, c’est sa caméra. Son but, c’est d’aider le plus de monde possible à survivre et à contrecarrer les explications foireuses du gouvernent relayées par les médias.

Il fait toujours nuit, quand le groupe décide de prendre le camping car de Mary et de s’enfuir de la ville au plus vite. Mary, n’y voit pas grand-chose et n’a d’autre choix que de percuter à grande vitesse des flics transformés en zombie. Elle perd très vite les pédales. Tuer des zombies, est-ce tuer des humains ? comment s’en remettre ? Mary ne supporte pas de tourner en boucle et…se tire une balle dans la tête.

Le groupe reprend la route et alors que Mary respire encore, ils espèrent la sauver à l’hôpital….

diary of dead

Le besoin de filmer de Jason est viscéral. Que se passe dans notre tête devant tant d’horreur ?

Il y a une phrase de Deb qui m’a touchée :

Si ça n’a pas eu lieu devant la caméra, ça n’a pas vraiment eu lieu hein ?!

Est-ce que le filtre entre l’œil et la camera permet de prendre du champs et mettre une distance entre la réalité et soi-même ? Le fait est que l’on ne peut s’empêcher de regarder…un peu comme les accidents sur l’autoroute qui créent sur la voie d’en face d’énormes bouchons parce que les gens ralentissent pour regarder l’horreur et se sentir ainsi encore plus vivant que la seconde d’avant.

Romero n’en est pas à son premier film de zombie et dans chacun d’entre-eux, on remarque qu’il aime bien le noir (les scènes se passent souvent de nuit), mais surtout qu’il aime l’humour.

On ne peut s’empêcher de rire alors qu’en pleine attaque zombie on entend un des jeunes hurler

Oh ben non, je pensais que les Amish étaient pacifiques !

Ou encore quand une des filles prend la tangente :

– Où elle s’est barré comme ça ?

– elle s’est enfuie, elle n’est pas partie chercher du chinois !

Franchement, ce n’est pas LE grand film zombie mais avec Romero, on ne s’ennuie pas.

zombies challengeDiary of the Dead a été vu dans le cadre de la saison 2 du Zombies Challenge chez Cornwall

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

deux × cinq =