Scott Westerfeld : Léviathan

Léviathan

Scott Westerfeld

Traduction de Guillaume Fournier
Illustré par Keith Thompson
Éditeur : Pocket jeunesse (septembre 2010) (440 pages)
Prix Locus du meilleur roman pour jeunes adultes 2010
Elbakin.net 2011 : Prix du meilleur roman fantasy traduit Jeunesse  

—————–
Lors d’un voyage à Sarajevo, L’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche-Hongrie et son épouse la princesse Sophie sont assassinés.

Assassinat qui déclencha la première première guerre mondiale que l’on connaît. sauf que, dans ce roman mélangeant habilement steampunk et uchronie, la Grande-Bretagne et la France sont des Darwinistes. Leurs scientifiques ont décodé l’ADN et combiné de nombreuses espèces pour en créer de nouvelles… de fantastiques animaux dotés de capacités spéciales. Mes préférés, les lézards qui mémorisent et délivrent des messages verbaux. Le plus spectaculaire restant bien entendu le Leviathan : un dirigeable militaire britannique. “Une gigantesque bête volante émergeait des nuages…De forme cylindrique, elle ressemblait à un zeppelin mais ses flancs hérissés de cils palpitaient doucement.

A son bord, Deryn, une adolescente déguisée en garçon. Son esprit vif et son instinct de l’air lui ont permis d’accéder au poste d’aspirant sur ce dirigeable. Une vie parfaite, telle qu’elle l’avait rêvée si elle ne vivait pas tant dans la crainte constante d’être découverte.
Quand aux Allemands, Russes, et Austro-hongrois, ce sont des Clankers. Leur haine pour les Darwinistes est à la hauteur de leur ignorance. Pour eux, les Darwinistes ne sont qu’abomination. Les forces des Clankers sont fondées sur la technologie des grosses machines, par exemple ces sortes de tanks à pattes – les mécanopodes.

A la mort de ses parents, le prince héritier, Aleksandar, est réveillé au milieu de la nuit et forcé de fuir Prague et sa maison avec seulement un petit groupe d’hommes.

Durant les premiers chapitres, nous suivons les aléas des deux héros séparément. Puis, quand le Léviathan touché par les Allemands chute près du refuge d’Alek, le destin des deux protagonistes s’entrelace ; leur survie mutuelle dépendant l’un de l’autre.

Même si j’ai passé de loin l’âge de prescription, je me suis régalée à lire ce bouquin.
Les deux héros, en pleine période où l’on se cherche et l’on se construit, sont obligés de masquer leur identité pour pouvoir survivre ou encore vivre un rêve. Et croyez moi, ni eux ni nous, ne pourrons reprendre notre souffle avant la dernière page. Tout s’enchaîne très rapidement dans cette aventure steampunk. L’humour et l’auto-dérision prennent le pas sur des situations qui pourraient paraître stressante pour nos jeunes ados.

Sûr que ce roman, déjà populaire, aura beaucoup de succès parmi les adultes et nos ados amateurs du genre. C’est d’ailleurs un magnifique cadeau à faire : la couverture, en relief, est absolument sublime, et ne parlons pas des illustrations de Keith Thompson qui sont une pure merveille !
Vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement Léviathan. C’est frais et unique !
J’attends le second volet de cette trilogie, Béhémoth, avec impatience ! (parution prévue pour septembre 2011).

Maintenant, si quelqu’un pouvait me dire où adopter un p’tit lézard messager, je jetterais mon portable au feu dans la seconde qui suit !

Lu dans le cadre du challenge Winter Time Travel de Lhisbei
A lire les avis de GromovarPitivier, Acr0Elessar

 

Présentation de l’éditeur

—————–
« – Chargez le canon ! rugit maître Klopp.
Alek se retrouva projeté dans le siège du commandant tandis que la machine s’ébranlait. Il s’efforça de boucler ses sangles, mais une pensée terrible l’occupait tout entier et lui engourdissait les doigts.
S’ils essayent de me tuer… c’est que tout est vrai.
Le comte Volger s’accroupit près de lui, criant pour couvrir le vacarme des moteurs et des coups de canons.
– Voyez le bon côté des choses, Alek. Si on vous tire dessus, c’est bien que vous représentez une menace pour le trône ! »

 

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

quatorze − douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.