Chroniques martiennes, Cybione et Little Brother

Je rends les armes ! Il faut bien se rendre à l’évidence. Le manque de temps, d’envie et sûrement la paresse parfois, m’empêchent de consacrer autant de temps que je le voudrai au blog.

Cela fait des années que je m’attache à parler pratiquement de chaque livre lu, mais depuis la fin de l’année dernière, ce n’est vraiment plus le cas. Je ne sais pas pour vous, mais les mots ne glissent pas toujours facilement sur le clavier. Il me faut réfléchir, revenir sur mon texte, raturer, recommencer …
Le temps de la rédaction d’un article est chez moi peut être extrêmement long (de plus en plus long si l’on considère qu’une partie de mes neurones partent chaque jour en sucette).

Le but de ce blog, est certes le partage mais également, (toujours à cause de ces saloperies de neurones), le besoin de laisser une trace des livres qui sont passés entre mes mains. Comme je  le disais il y a peu chez Gromovar, j’ai même pensé un temps à n’utiliser que de très courtes onomatopées allant de Bof à Grandiose !
Je vais donc tenter un nouveau truc et m’approprier l’excellente idée d’Acro et ses Ronds de Sorcière ou encore les Feuilles de route de Madame Charlotte

Chroniques martiennes de Ray Bradbury (5/5)

Genre : Science-Fiction / Planet-Opera / Mars / Nouvelles
Si je devais résumer en un seul mot : Chef d’oeuvre de la SF

—————– 

Ray Bradbury a rédigé ses Chroniques martiennes dans les années 40. Le climat de guerre, la menace nucléaire ont du bien peser sur l’écrivain pour qu’il décrive un humain à l’avenir aussi sombre. Ce livre se révèle être est bien pessimiste sur le destin et l’avenir de l’humanité.

Les questions qui sont soulevées dans Les chroniques martiennes sont de nature profondément humaine. On y retrouve ici tout ce qui touche, à la haine, la guerre, le racisme, l’inconséquence de nos actes, la cupidité etc…

Pas optimiste pour deux sous, cette collection d’histoires courtes est quand même largement parsemée d’humour, de poésie…et de situations cocasses.

Ils en parlent plus longuement que moi : Julien le Naufragé, Traqueur Stellaire, Impromptu et Lorhkan.

 

Cybione d’Ayerdhal (3/5)

Genre : Science-Fiction / Planet-Opera / Polar
Si je devais résumer en un seul mot : Distrayant !

————–  

Un bon moment de lecture avec ce 1er tome.

L’intrigue est sympa (avec un mélange SF et Policier bien dosé). Une oeuvre de jeunesse dans laquelle l’écriture, de grande qualité, est déjà au rendez-vous. Ce que j’aime chez Ayerdhal, c’est le rythme et la beauté de son phrasé.

L’héroïne a tout pour elle. Elle est jeune, belle, intelligente, super forte et immortelle. Il ne lui manque plus que la liberté. C’est avec ses yeux qu’Ayerdhal tentera de nous propulser dans un monde de manipulation et de totalitarisme.
Malheureusement, on est loin du Ayerdhal beaucoup plus insicif et politique, que j’ai aimé dans Chroniques d’un rêve enclavé.

Cela risque d’en décevoir certains.

 

 

Little Brother de Cory Doctorow (5/5)

Genre : Science-Fiction / Dystopie / Ado-Jeunes Adultes
Si je devais résumer en un seul mot : Passionnant !

—————– 

A la lecture de la critique chez Gromovar, je me suis dit qu’il fallait absolument que je lise Little Brother et bien m’en a pris. Nous avons déjà pris conscience des dérives de la surveillance au nom de la facilité et de la sécurité. Je ne sais pas si vous avez suivi, mais pire qu’Hadopi, nous est tombé sur le coin du nez, l’ACTA.

Le jour où des terroristes font sauter un pont à San Francisco, tout le monde devient suspect aux yeux des forces de sécurité américaine. L’Amérique, terre des libertés découvre que le Patriot Act n’était qu’une douce mélodie comparé aux nouvelles dispositions prises pour espionner les citoyens.

Little Brother nous parle d’adolescents très intelligents, débrouillards et surtout révoltés. Ils font parfois des erreurs stupides mais qui n’en fait pas à cet âge. Cory Doctorow fait également parler leurs parents. Adultes rentrés dans le moule et acceptant au nom de la sécurité qu’on réduise leur espace de liberté. Jusqu’au jour où confrontés à l’absurdité de ces surveillances, ils prennent la mesure de ce nouveau danger.

Ils en parlent plus longuement que moi : Hérisson, Mélo, Gromovar

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

0 Comments on this post

  1. Comme ma ronde des livres! Tu as bien raison, on préfère des petits avis que pas d’avis du tout!

    herisson08 / Répondre
  2. Oui, c’est bien comme ça.
    Je garde un très bon souvenir des Chroniques Martiennes et de Little Brother.

    Efelle / Répondre
  3. Moi j’aime bien aussi les chroniques expéditives de plusieurs bouquins à la fois !
    Et c’est laaaargement mieux que de ne plus rien avoir du tout ! 😉

    Lorhkan / Répondre
  4. Mais oui, c’est bien comme ça, Val, ne t’inquiète pas ! Et puis qu’est-ce qu’ils ont tes neurones ? On sait maintenant qu’ils se renouvellent si on fait travailler le cerveau !!! Alors pas de panique et bon weekend !

    Catherine / Répondre
  5. Je ne peux que plusseoir le concept 😉
    Ma foi, ce qui me rassure, c’est que tu n’as pas le temps de chroniquer, mais au moins tu arrives encore à dégager un peu de temps pour lire 🙂

    Acr0 / Répondre
  6. Oh oui oui oui ! Je lis toujours autant, c’est le reste qui ne suit pas 🙂
    Quand à mes neurones Catherine, malgré ces dernières trouvailles sur les neurones, l’usure du temps est bien là 😉

    Val / Répondre
  7. le titre est bien choisi (et tellement vrai) 🙂

    Lhisbei / Répondre
  8. J’ai opté pour les chroniques expéditives et groupées moi aussi, suffisantes à susciter la curiosité … autant réserver sa plume pour les fois où l’on sent vraiment une émotion à partager 🙂

    fersenette / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

deux × deux =