Robert Heinlein : Etoiles, garde-à-vous !

Etoiles, garde-à-vous !
Robert Heinlein

Traduction : Michel Demuth
Éditeur : J’ai lu (1974) ( 315 pages)
Prix Hugo en 1960
Prix Nebula en 1974 (Grand maître : Robert A. Heinlein)
—————–

Dans ce monde, les militaires sont au pouvoir et font régner l’ordre sur cette planète qui est dans la plus grande confusion depuis la dernière guerre atomique. L’homme a manifestement abandonné toute velléité de se prendre en main. Les militaires ont pris la place inoccupée.

Tout au long du récit écrit à la première personne, nous allons suivre Juan Rico qui vient tout juste de s’inscrire au bureau des recrutements. Il veut faire son service fédéral pour gagner le droit d’être un citoyen à part entière. Il rêve d’ailleurs d’être intégré chez les pilotes, mais au vu de ses piètres performances, c’est dans l’infanterie mobile qu’il sera recruté.

S’ensuit un entraînement dont nos paras n’auraient pas à rougir. “Les armes dangereuses, ça n’existe pas. Il n’y a que des hommes dangereux. C’est ça que nous t’apprenons : à être dangereux. Même sans couteau. Tant qu’il te reste une main, un pied et que tu es vivant.” Au cours de ces deux années de préparation à la guerre, beaucoup abandonneront, beaucoup mourront. “Un bleu n’est pas forcément supposé rester en vie mais l’Infanterie regarde surtout la façon dont on meurt. Tête droite, au garde-à-vous, toujours prêt. ”

Sa formation, qui ne devait durer que deux ans, tourne à la carrière de toute une vie, quand le conflit entre les Terriens et les arachnides (“Punaises”) éclate.

Même si dans Etoiles, garde-à-vous !, on parle beaucoup (trop ?) de guerre, de totalitarisme, d’aliénation, ce livre m’a plu.
Sûrement, parce qu’on y trouve également des réflexions intéressantes ou révoltantes sur la punition, le dépassement de soi, le doute ou encore la fraternité. Le réalisme des descriptions est si puissant, que l’on a vraiment l’impression de partager les bonds, les sauts avec ces soldats . Quand au personnage principal, Heinlein a su le rendre attachant.

J’ai souvent lu que ce livre était une apologie de l’armée…et bien non, je ne trouve pas, enfin pas vraiment.  Dans la société décrite dans ce livre, il faut gagner son droit à la démocratie. Et pour la gagner, il faut effectuer son service militaire. L’armée n’est pas portée aux nues, bien au contraire. On rencontre dans Etoiles, garde-à-vous ! de nombreuses piques assassines sur l’armée du XXè siècle “une armée organisée pour perdre des guerres”.

Il me reste à voir le film de Verhoeven 🙂

Livre lu dans le cadre du challenge Summer Star Wars organisé par M. Lhisbei et du Défi Robert Heinlein chez le Traqueur stellaire

Je vous invite à lire sur la blogosphère les avis d’Efelle, de Guillaume, de Tigger Lilly et de Lhisbei

 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


Présentation de l’éditeur
—————–

Après la grande guerre atomique de la fin du XXe siècle, le monde ne fut plus que chaos et désordre. Pour éliminer les hordes barbares qui s’étaient formées, les survivants durent remettre leur sort entre les mains de l’armée. Un siècle plus tard la civilisation, arrivée à l’âge des étoiles, reste dirigée par les militaires. Dans cet univers, Juan Rico s’engage le jour de ses dix-huit ans dans l’infanterie spatiale. Il ne sait pas quel sort terrible attend les fantassins qui, sur les mondes lointains, vont devoir affronter les armées arachnides..

Présentation de l’auteur
—————–

Robert A. Heinlein (1907-1987) Considéré par les Américains comme le ” père de la S-F “, il fait partie de ces auteurs de ” l’âge d’or ” qui ont donné à la science-fiction ses lettres de noblesse dès les années 1940. Il es
l’auteur d’innombrables chefs-d’œuvre tels que Une porte sur l’été, En terre étrangère ou Révolte sur la Lune. Étoiles, garde à vous ! a été adapté à l’écran par Paul Verhoeven sous son titre original Starship Troopers

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

11 Comments on this post

  1. Oups faut pas attendre mon avis trop vite. j’ai calé en route sur ce bouquin (encore que ton avis me donne envie de répondre à ton billet et donc de finir le livre histoire d’être le plus “juste” avec celui-ci);) en tout cas je doute pouvoir le faire compter dans le Summer Star Wars

    Lhisbei / Répondre
  2. Content que cela t’ai plut, je te conseille vivement Double Etoile pour le contraste.

    Efelle / Répondre
  3. Contente que cela t’ai plu. Merci pour le lien ^^

    Tigger Lilly / Répondre
  4. Ravi de voir que tu as aimé ce livre ! Il a été écrit sur un sacré coup de gueule, il faut dire !

    http://www.traqueur-stellaire.net/2009/04/heinlein-prophete-de-notre-societe/

    Guillaume44 / Répondre
  5. Marrant qu’on est fait a ce livre le procès d’encenser l’armée, parce que dans mes souvenirs je l’avait justement surtout vu comme un brulot anti-militariste.

    El Jc / Répondre
    • Il faut bien avouer que le débat de 68 dans Galaxy concernant les auteurs SF et la guerre du Vietnam a eu des remous assez violents outre-Atlantique, le débat n’ayant pas été clairement compris !

      Guillaume44 / (in reply to El Jc) Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

3 − 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.