Emphyrio de Jack Vance

Emphyrio

Jack Vance

Éditeur : Folio / Folio SF (5 juin 2008) (384 pages)
Traduction de : Jean-Pierre Pugi
Genre : Science-Fiction / Planet Opera  / Space Opera
—————–

On découvre en ce début de roman le personnage principal, Ghyl, aux mains de ses bourreaux.
Il va être banni…et il le sait. Il se tient là, son cerveau mis à nu offrant à ses bourreaux son ultime récit en héritage.

Ghyl, enfant sage et curieux, prend rapidement la mesure du système féodal qui régente la vie de son père. Tout est cloisonné, surveillé et contrôlé par les sévères agents du Service de Protection Sociale (sorte d’inquisiteurs qui entrent et sortent de chez toi comme ils l’entendent).

Sur sa planète, l’utilisation des machines est interdite. Ghyl s’aperçoit que son père en utilise une pour reproduire des dessins et qu’il est particulièrement surveillé. Ce dernier, ébéniste talentueux offre à son fils une histoire en héritage. L’histoire du héros Emphyrio qui libéra le peuple de la tyrannie.
Avec cette histoire, l’aventure de Ghyl commence.

Ce n’est pas le meilleur Jack Vance que j’ai lu. Le début est un peu lent (pas facile non plus de décrire au lecture un monde qui n’est pas le sien). Mais ce “petit défaut” est vite oublié tant la fin de l’histoire est grandiose.


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…



Présentation de l’éditeur
Ghyl Tarvoke vit à Ambroy, sur la planète Halma. Il est élevé de manière plutôt laxiste par son père, Amiante, un ébéniste de grand talent. Cela attire sur eux les foudres des agents du Service de Protection sociale, toujours prompts à condamner le moindre comportement irréglementaire. Révolté par les prélèvements effectués sur les bénéfices des artisans par les seigneurs, cette caste qui vit isolée dans des aires surprotégées, écœuré par les injustices subies par son père, Ghyl va tenter de réformer la société d’Ambroy, inspiré par la figure mythique d’un héros qui a pour nom Emphyrio.

 

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

0 Comments on this post

  1. Sans aucun doute le Vance qui m’a le plus touché.

    efelle / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

deux × 4 =