James E. Gunn et Jack Williamson : Le pont sur les étoiles

Le pont sur les étoiles
James E. Gunn & Jack Williamson

Traduction : Colin Delavaud & Julien Bétan
Éditeur : Les Moutons Electriques (19 juin 2010)( 246 pages)

Eron, planète au pouvoir absolu, détient le monopole de la technologie des tubes. Unique point stratégique du commerce interstellaire, véritable centre politique économique et social, tous les tubes des autres mondes, convergent vers Eron.

Horn est chasseur de prime. Il a été engagé pour ce qui semble être une mission suicide : assassiner un des maîtres d’Eron. Sur sa route, Il croise de très nombreuses fois le vieux Wu et son perroquet parlant. Mystérieux, ils apparaissent toujours au moments les plus opportuns.

Je dois avouer que j’ai été sacrément déstabilisée au début de ma lecture. Dans ma tête, les scènes qui se déroulaient avaient un arrière goût de vieux western. Quand on a en main un livre de SF c’est assez déroutant 😉 Mais l’espace reprend vite ses droits. L’aventure est au rendez-vous. Le héros est un homme viril, intelligent, qui se sort de toutes les galères dans lesquelles il tombe souvent et qui n’est pas indifférent à le gente féminine (qui le lui rend bien d’ailleurs). Le pont sur les étoiles se lit très vite, c’est un très agréable moment de lecture.

A la fin de chaque chapitre, le lecteur fait des pauses “Historique”. Ce sont des commentaires plus profonds concernant les empires, la liberté, la religion, tout ce qui touche de très près les affaires de l’humanité. Ces pauses sont toujours les bienvenues, certaines se savourant plus que d’autres :

“L’espoir… Il prend sa source chez les désespérés ; c’est tout ce qui leur reste. La vraie religion vient des esclaves. C’est une question de survie, la principale pour eux.

Le savoir… Pour certains, c’est une fin en soir. Pour la plupart, c’est un outil, le plus grand l’archétype de tous les outils. Le savoir est la base, qui permet de multiplier à l’infini la frêle force de l’homme.”

J’ai trouvé de nombreux points communs avec Asimov. Notamment, l’étude sociologique des empires, leur affaiblissement ainsi qu’une large réflexion sur la société de demain.

Livre lu dans le cadre du challenge Summer Star Wars organisé par M. Lhisbei.
Je vous invite à lire sur la blogosphère l’avis de Guillaume

 
Envie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


Présentation de l’éditeur
—————–

Des siècles durant, la vitesse de la lumière avait été la limite absolue imposée aux voyages spatiaux et, même à cette vitesse, les astres étaient à des années les uns des autres. Puis la Compagnie Éronienne d’Énergie, de Transport et de Communication conçut le tube. Dès qu’un vaisseau conventionnel avait débarqué le terminal sur un monde éloigné, celui-ci pouvait être relié à Éron.

Les étoiles devinrent plus proches.

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

0 Comments on this post

  1. Bizarre je ne suis pas tentée 🙁

    Lhisbei / Répondre
  2. Cette fois c’est toi qui alourdit ma Lal ;o) Ta présentation est suffisamment intrigante pour que j’ai l’envie de sauter le pas et de voir par moi même de quoi il retourne vraiment

    El Jc / Répondre
  3. J’ai lu ce livre il y a longtemps, et j’en garde un très bon souvenir (tout comme de Williamson “Frères de démons, frères de dieux”) ; cette version me semble réactualisée, et tu m’a donné envie de le racheter 🙂

    Giraud / Répondre
    • Je me note ce Williamson ! Ravie de t’avoir donné envie de relire cette nouvelle édition…c’est un peu la raison d’être de ce blog 🙂

      Val / (in reply to Giraud) Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

1 + neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.