Les années fléaux de Norman Spinrad

Les années fléaux

Norman Spinrad

Éditeur : Gallimard (2 octobre 2002) (373 pages)
Traduction de :  Luc Carissimo
Genre : Science-Fiction / Anticipation / Nouvelles
—————–
Ici, vous ne trouverez point de vaisseau spatial, point d’extraterrestres et encore moins un monde dominé par les nanotechnologies ou la robotique.

Ce livre est beaucoup plus proche de nous que cela. Norman Spinrad fonde des hypothèses de ce que pourrait être notre futur, en s’appuyant sur les connaissances actuelles (scientifiques, technologiques, ethnologiques, etc.). Le mot Science-Fiction prend donc ici tout son sens 🙂

Chaque nouvelle est préfacée par l’auteur. Une analyse politique, géopolitique parfois, menée d’une main de maître, où Norman Spinrad règle ses comptes avec le gouvernement Reagan, ou avec Reagan lui-même, qu’il traite de “faire-valoir pour chimpanzés”.

Je vous encourage vivement – que vous soyez amateur du genre ou non – à découvrir l’auteur et les 3 nouvelles rassemblées pour vous dans ce livre :

Chair à pavé :
Cette première nouvelle nous fait découvrir un monde pas si éloigné du nôtre.
Un monde où coexiste sans se croiser 2 uniques franges de la population :
Les rupins et les zonards.
Un monde où pour le bas peuple, la viande de chien est un repas de Roi. Et justement, ce jour là, un hélicoptère se pose en urgence en plein royaume des zonards. Un chien s’enfuit pour rejoindre la horde d’affamés…

Chroniques de l’âge du fléau :
Ici est traité l’évolution d’une maladie mutante (sida), dans une Amérique puritaine où l’on découvre un lobbying pharmaceutique ultra puissant (n’est-ce pas déjà le cas ?).
Dans cette nouvelle (écrite au vitriol), on suit l’évolution de 4 personnages confrontés à la maladie. Poignant !

La vie continue :
Norman Spinrad
se met en scène. Persona non grata aux Etats-Unis, il s’est exilé en France.
Il est bien tenté par la proposition de la CIA qui tente de le museler et de l’amadouer pour qu’il retourne aux states. Mais la contrepartie de renier tout ce qu’il a dit, écrit et pensé sur son pays, est un prix quand même bien élevé.
Nouvelle un peu caustique mais moins percutante et convaincante que les deux précédentes.
 


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…



Présentation de l’éditeur

Une Amérique en proie au chaos économique et à des inégalités sociales exacerbées, où le métro de New York est devenu une vaste cour des Miracles, théâtre permanent d’une lutte sans merci pour survivre. Triste destin pour la Chair à pavé.
Une Amérique dévastée par l’épidémie du sida, où les malades sont parqués dans des Zones de Quarantaine, où le sexe virtuel a remplacé l’amour physique, où s’écrivent au quotidien les sinistres Chroniques de l’Âge du Fléau.
Une Amérique bien-pensante, qui contraint à l’exil les francs-tireurs comme… Norman Spinrad, réfugié à Paris pour fuir les foudres de la censure. Quelle importance? puisque La vie continue.
En trois visions d’apocalypse, Norman Spinrad règle ses comptes avec son pays d’origine. Trois descentes aux Enfers d’une puissance dévastatrice.

About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

treize + quinze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.