Orson Scott Card : Terre des origines

Terres des origines, tome 1 : Basilica

Orson Scott Card

Éditeur : J’ai Lu (8 avril 2004) (313 pages)
Traduction d’Arnaud Mousnier-Lompré
Genre : Science-fiction
Cycle : Le Cycle de la Terre des origines
—————–

Sur une planète bien éloignée de la nôtre, existe une ville : Basilica.
Cette ville est calquée sur le modèle matriarcal. Une nuit, un jeune adolescent, Nafaï, rêve d’un complot visant à supprimer son père. Seules les femmes peuvent recevoir des messages de leur Dieu et Nafaï ne comprend pas pourquoi, lui Jeune garçon a reçu un VRAI rêve.
Ce qui leur sert de Dieu “bienveillant” est en fait un ordinateur (Je l’ai toujours su !).
Surâme, (c’est le p’tit nom de l’ordi), décide qu’il est temps pour quelques colons triés sur le volet depuis plusieurs générations, de savoir qu’ils viennent d’une vieille planète et de tout lâcher pour le ou la (voui même les protagonistes de l’histoire n’arrivent pas à se mettre d’accord) ramener sur Terre…

Sans dévoiler la trame de l’histoire, je peux vous dire que, le premier tiers du tome 1 est un peu pénible à lire…surtout quand on ne supporte pas le jeune héro 🙂 Ses frères aînés le déteste et je comprends pourquoi. Nafaï a l’impétuosité et l’arrogance de la jeunesse. Un peu m’sieurjesaistout doublé d’un jeprendstoutlemondepouruncon.
l’antipathie pour le héro est voulu par Orson Scott Card qui n’écrit jamais rien qui ne trouve son sens logique par la suite. Comme dans la plupart de ses livres, le jeune héro doit faire son apprentissage de la vie, s’élever, s’éveiller, s’ouvrir à la vie et être en paix avec lui même. Le chemin à parcourir ne va pas être facile.

Mais, dès le tome 2, le jeune Nafaï commence à prendre du plomb dans la cervelle et à devenir un peu moins désagréable. Dans le tome 3, on commence même à l’aimer 😉

Orson Scott Card a réuni tous les ingrédients pour nous tenir en haleine (la haine, la jalousie, l’amour, la dévotion, l’adoration et l’aventure) toute la panoplie des sentiments humain étalée au grand jour.
Chaque personnage est extrêmement travaillé et développé sur 4 volumes. On vit en complète autarcie avec cette petite communauté. On est du coup perdus au début du tome 5 où l’on démarre une nouvelle histoire avec les descendants des colons…Mais on s’en remet très très vite.


Logo-DecitreEnvie de le lire ? Vous le trouverez chez ces différents partenaires…


About Val

View all Posts

Blogueuse, lectrice équipée d'un reader depuis plusieurs années. Grande fan de Science Fiction, de thriller, Valérie ne passe pas une journée sans ouvrir un livre. Et quand elle ne lit pas, ce qui est vraiment rare, Valérie adore aller au cinéma (voir des films SF), regarder des séries (principalement SF)...elle travaille aussi mais ça, c'est une autre histoire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.